Panne EDF: comment recharger nos VAE?

Va-t-on devoir pédaler sans assistance électrique cet hiver?

C’est un scenario banal qui n’entraînera pas beaucoup de dérangements si l’on vient à manquer de courant puisque nos VAE sont équipés de pédales…ce qui n’est pas le cas des ZOé et des Tesla.

Ceux qui ont plusieurs batteries pourront toujours en avoir une chargée d’avance pour aller au turbin (turbin qui doit provenir de turbine, j’imagine).

une solution du VAE autonome anti-coupure de courant

Avec une vingtaine de réacteurs nucléaires aux arrêts de rigueur, la France va se trouver dans une situation inédite que seuls les pays en guerre ou sous-développés peuvent connaître.

C’est dans les années 70 alors que la France était confrontée à des coupures fréquentes et au chantage de l’OPEP (déjà) que le premier ministre Messmer a lancé le plan de construction massif de centrales nucléaires. Messmer n’était pas spécialement connaisseur de la chose, c’était un général commandant des troupes coloniales ( gouverneur des colonies) dans le Sahara. Mais il a su conduire le projet malgré les écologistes fortement influencés par le mouvement homologue allemand « Nuclear? nein danke! »

Mon petit doigt me dit que les centres névralgiques du Pays seront épargnés et que ce sont les régions éloignées des grandes agglos qui morfleront en premier. Car ce que le Gouvernement ne dit pas pour éviter tout mécontentement anticipé des Gilets jaunes sur les ronds-points, c’est que les coupures de courant font l’objet de plan de délestage maintenu à jour périodiquement et sur lesquels tous les points sensibles sont répertoriés à l’avance.

  • les productions électro-sensibles comme les traitements chimiques, métallurgiques,…et dont certaines bénéficient de contrats dits effaçables: du courant moins cher en contrepartie de retrait de production négocié.
  • les hôpitaux
  • les sites militaires
  • la SNCF
  • les aéroports

En outre beaucoup de ces sites sont équipés de groupes électrogènes qui démarrent instantanément en cas de manque de courant…dont les hôpitaux qui sont capables de réalimenter les parties vitales des équipements comme les blocs opératoires.

Tout ce dispositif d’ilotage risque de s’effondrer comme un château de cartes, si le manque de courant est massif…dans ce cas le réseau à très haute tension peut se trouver impacté et des régions entières peuvent être affectées sans discernement.

Il restera toujours Paris, le cœur névralgique du Pays. Couper la Défense, les ministères, le parlement, non!

Le gouvernement planche sur les futures coupures de courant et craint le blackout.

On peut lire dans la presse que ce qui inquiète nos dirigeants, c’est comment organiser les coupures de courant si l’hiver prochain est trop rigoureux pour fournir tout le monde à la fois.

Ce matin, le Canard Enchaîné pointe les dossiers sensibles qui embarrassent dans les ministères:

  • les hôpitaux
  • la SNCF
  • les centraux téléphoniques
  • les prisons
  • les malades à domicile
les assistances respiratoires risquent de manquer de courant (Canard Enchaîné 23/11)
du courant pour les trains mais quid des passages à niveau? (Canard Enchaîné 23/11)

Reste le problème de nos smartphones qui ne sont pas encore dotés de pédales

chargeur Powertec 5 et 12 volts 275 euros

Epinal-La Maxe

Je continue à remonter le temps.

Le temps de mon voyage à vélo à Valjoly.

Je l’ai déjà dit, à vélo, le regard s’arrête là où l’image s’imprime.

Deux architectures qui s’opposent. Continuer à lire … « Epinal-La Maxe »

Les potins du lundi

memoires-d-une-geisha-2005-51-g
Sexe faible contre sexe fort, le romantisme marque le pas

Ça y est, la télé est réquisitionnée par les JO d’hiver.

L’olympisme coréen a bon dos. Continuer à lire … « Les potins du lundi »

Transformateurs remarquables

transformateur de Forêt Noire (Allemagne) l’habillage bois dissimule une cabine en béton. L’illusion est réussie

Quel village n’a pas son transformateur électrique?

Quand la fée électricité est arrivée dans les bourgs reculés, c’était de l’ordre du miracle.

Continuer à lire … « Transformateurs remarquables »

Les potins du lundi

Millas_Config.thumb.jpg.412bf7a68770bbe1b29a237687381d1c
L’inextricable complexité des nœuds routier et ferroviaire (Millas)

Services publics, c’est la dénomination à laquelle tiennent les Français.

Volonté historique de maintenir le souvenir des grandes grèves et des nationalisations en 1946. Parler de service public aujourd’hui dérange surtout ceux qui aimeraient s’affranchir de l’égalité de traitement, de la péréquation et de l’obligation de servir tout le monde partout.

L’Europe est pudique, elle préfère parler de services d’intérêt général lorsqu’il s’agit de délivrer l’eau, le gaz, l’électricité, le courrier, de transporter collectivement les voyageurs et de fournir l’internet et le téléphone. Ne l’oublions pas, apprendre à lire et à écrire, nous protéger des malfrats de tous poils et juger les crimes, délits et infractions sont aussi des services régaliens indispensables au vivre ensemble d’une société. Continuer à lire … « Les potins du lundi »

Linky, la vérité

linky.jpgEDF, pardon Enedis, vient de m’écrire pour m’annoncer la venue du technicien qui va remplacer mon compteur électronique (appelé CBE dans le jargon du distributeur, compteur bleu électronique) par un compteur Linky.

Je ne sais pas quelle mouche a piqué les opposants. Continuer à lire … « Linky, la vérité »

SNCF, la promotion de la non-qualité

Tous les médias s’esclaffent de cette performance: la SNCF va nous indemniser si le train est en retard.

Il était un temps où les services publics s’honoraient de leur qualité.

Je pense par exemple à l’EDF GDF SERVICES, aujourd’hui disparue depuis le traité de Lisbonne et un certain Jospin, avec la Garantie des Services. Continuer à lire … « SNCF, la promotion de la non-qualité »

De la route

Tagolsheim
Tagolsheim ou Luemschwiller? j’ai un doute…

Beau temps en Alsace.

Je prends la route, histoire d’alimenter mon compte kilomètres en berne.

105 km et 24 de moyenne. Continuer à lire … « De la route »

La micro-centrale électrique tourne

Commencée en février 2014, la micro-centrale électrique sur le vieux canal du Rhin à Baldersheim est entrée en fonction.

La machinerie fait un bruit inhabituel dans ce cadre de verdure isolé.

Deux autres unités sont également installées en aval du canal désaffecté.

article en relation

En passant par Kembs

Le long du canal du Rhin, EDF poursuit ses travaux de construction d’une micro-centrale de 8MW à Kembs.

Le chemin est toujours en aussi mauvais état et on ne s’explique pas qu’une aussi grande entreprise n’ait pas le souci de maintenir un passage qui respecte les usagers cyclistes. Continuer à lire … « En passant par Kembs »

Kleinkembs mais grand mur

Kleinkembs, le mur de 19%

Après un mur comme celui-là, on pouvait s’octroyer le temps de souffler un peu une fois en haut.

L’exercice est total puisqu’il faut avoir la force de maintenir une vitesse minimale pour garder l’équilibre.

voir article en relation sur la pente de Kleinkembs Continuer à lire … « Kleinkembs mais grand mur »

Trous d’air dans l’éolien

On peut penser ce qu’on veut du nucléaire et d’EDF, mais faut pas pousser!

Maxou se marre.

Figurez-vous que le tarif d’achat de l’électricité éolienne vient d’être déclaré illicite par Bruxelles.

Conclusion, on peut être écologiste et ne pas avoir tous les droits. Continuer à lire … « Trous d’air dans l’éolien »

Guerre des Marques

cliché DNA

Présentation d’une émission de France 5 dimanche à 20h40 dans mon journal télé …

Géants des mers, embarquez en toute sécurité

Comment ne pas paniquer après le naufrage du Costa Concordia?

Exercice de réhabilitation du tourisme en paquebot, avec reportages en immersion.

Heu…vous êtes sûrs…l’immersion sera t-elle totale?

Alors qu’on commémore le souvenir d’un naufrage meurtrier sur l’ile du Giglio, voila une étrange façon d’inviter les touristes à reprendre pied avec les croisières navales.

Je commence mon lundi avec une rétrospective caustique du week-end écoulé. Continuer à lire … « Guerre des Marques »

Le Rallye de France a t-il vécu ses dernières heures?

Reconnaissons-le: de guerre lasse, les opposants  au Rallye cette année ont fait profil bas.

Comme si le combat était perdu d’avance.

Ils avaient bien obtenu quelques compensations comme l’interdiction de la surmarche sur les chaumes protégées des Hautes-Vosges ou l’interdiction de transporter les VIP en hélicoptères…mais rien ne semblait entamer la détermination des élus alsaciens de tous bords dans la confiance faite au Rallye.

En effet, face au Rallye, les détracteurs n’avaient que de maigres arguments qui pesaient peu dans la balance face aux retombées touristiques attendues: le gaspillage des finances des Collectivités Publiques? le mauvais exemple donné aux jeunes générations? le bilan calamiteux pour l’environnement et la pollution engendrée?…tout cela était balayé d’un revers de main par ceux qui en Alsace se sont investis dans ce show médiatique avec l’aide du grand champion alsaco-helvétique Loeb.

Il est vrai aussi qu’avec l’appui de la presse régionale alsacienne, il n’existait pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette pour les « anti-rallye ».

Mais ce soir, la donne semble toute différente…

Après la succession d’accidents survenus  pendant les épreuves , la 9eme victoire de Sébastien Loeb est presque un épiphénomène.

On peut légitimement se demander s’il y aura une édition 2013…et si les promoteurs du Rallye n’ont pas eux-mêmes concourus, même involontairement, à ternir leur image.

Avec ces images destructrices filmées par les propres hélicoptères de l’organisation relayées en direct sur la toile, les dégâts sont beaucoup plus probants et l’opinion est à même de juger et de revoir sa position.

Qu’on en juge avec ces vidéos… Continuer à lire … « Le Rallye de France a t-il vécu ses dernières heures? »

Gado fait du vélo

Gado, c’est Pierre Gadonneix, l’ancien patron d’EDF.

Il fait aussi du vélo.

 » Dans les cols, mon défi est de parvenir à monter sans jamais poser le pied à terre…. »

A lire dans Les Echos

Fessenheim, touche pas à ma centrale!

Avec le manifestation d’employés de Fesseheim hier devant les locaux du PS mulhousien, la fracture entre les tenants et les opposants au nucléaire s’est ouverte à gauche au grand jour. Continuer à lire … « Fessenheim, touche pas à ma centrale! »

Polaire

aquarelle vélomaxou

On écarquille les yeux en se levant.

Se trompe t-on de virgule?

Non!

C’est moins douze que le thermomètre affiche.

L’anémomètre n’affiche plus rien, ni la girouette. Continuer à lire … « Polaire »

Henri Stoll, troisième à la primaire des écologistes

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Henri Stoll, troisième à la primaire des écologistes

Henri Stoll, maire de Kaysersberg, est arrivé troisième à la
primaire écologiste avec 5% des voix.

Un score honorable pour cet écologiste « de terrain » parti de
loin dans la course.

C’est Eva Joly qui est largement en tête devant Nicolas
Hulot.

Tant mieux!

L’écologie politique mérite mieux que cet homme de spectacle
dont les accointances avec TF1, l’Oréal, EDF sont un vrai
problème.

EDF en reprend pour 25 ans sur le Rhin

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, EDF en reprend pour 25 ans sur le Rhin

turbine « fish friendly »

EDF va exploiter à nouveau les centrales hydrauliques du Rhin
pendant les 25 prochaines années (DNA-17 janvier) grâce au
renouvellement de sa concession.

Pas (encore) d’écologistes ici pour dire du mal de l’exploitant
hydraulique qui se comporte plutôt vertueusement à l’égard de la
faune et pour le maintien de l’écosystème.

Hier soir, de nombreux ornithologues déambulaient le long du
Rhin à Kembs pour y dénombrer les oiseaux migrateurs.

Pourtant, il reste un problème de taille: celui des anguilles en dévalaison qui ont tendance à ne
pas apprécier le passage dans les turbines d’EDF (image
ci-dessus)
puisque la mortalité y est de de 15 à 20% par usine
(source colloque Beethovenhalle Bonn – 4
novembre 2005).

C’est dire qu’à la dixième centrale, l’anguille qui sort vivante
de l’épreuve est une miraculée!

La question ne manque pas d’inquiéter EDF qui s’interroge sur
« le coût sociétal acceptable » d’une telle hécatombe allant
même jusqu’à envisager d’arrêter ses turbines le temps que les
anguilles passent plutôt que de trépasser!…

Il reste la solution riche: capturer les anguilles avant la
centrale de Kembs et les conduire par bateau en aval…une sorte de
voyage organisé, en somme.

Une nouvelle concession qui va donc permettre à l’électricien de
libérer des crédits pour créer une nouvelle passe à poissons et à
castors, un réapprovisionnement de graviers pour la vie piscicole,
une restauration d’un bras du Rhin sur 7 km et…une nouvelle
tranche de production de 8,4 MW à Kembs.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, EDF en reprend pour 25 ans sur le Rhin

cliché vélomaxou

Si la vocation d’EDF est de produire du courant sur le Rhin à
l’aide de ses 10 centrales (1400MW-8 milliards de kWh), il doit en outre assurer la
continuité du transit de la batellerie entre l’Allemagne et la
Suisse. C’est ainsi qu’EDF exploite 8 écluses avec l’aide d’une
cinquantaine d’employés.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, EDF en reprend pour 25 ans sur le Rhin

crédits photos EDF

Et les cyclistes?

Même si l’esthétique des centrales est discutable, il n’en est
pas moins vrai que les ouvrages constitués alentour, pistes et
ponts notamment, permettent aux cyclistes et promeneurs de
pratiquer la randonnée des deux cotés du fleuve tout en profitant
d’un environnement préservé le long du « Rhin historique » auquel
nous tenons tant.

Le pétrole alsacien

Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le pétrole alsacien

vélomaxou

Les Asaciens sont rassurés: il ne risque pas la pénurie
d’essence.

C’est en tous cas la thèse des journaux locaux.

Ravitaillée par pipe-line, trains et tankers venus de Rotterdam
par le Rhin, l’Alsace se sent à l’abri.

Le pipe qui vient de Feysin est déjà hors service.

Mais il reste les trains et les bateaux.

Pourtant, il suffirait que les agents EDF qui gèrent les écluses
du Rhin se mettent en grève et hop…plus de gaz-oil!

Une éventualité tout à fait farfelue. Sauf si la retraite des
électriciens à 55 ans pour les services dits actifs et à 60 ans
pour les sédentaires venait à être remise en question par le
Gouvernement…

 

Ne pas tomber dans le panneau!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Ne pas tomber dans le panneau!

bati-dépôt

Les écologistes refusent cette vérité: l’électricité n’est pas
stockable autrement que dans des batteries et il faut la produire
quand on en a besoin le reste du temps.

Pourtant certains tombent dans le panneau et brandissent les
panneaux solaires en étendard de l’énergie libre et dépolluée.

C’est ainsi qu’EDF confronté à la prolifération sauvage et
incontrôlée des panneaux solaires sur les toits des particuliers
commence à tirer la sonnette d’alarme si on lui impose de remonter
sur le réseau haute tension de l’énergie dont il ne saura que
faire…faute d’acheteurs le moment venu.

Si le régulateur qu’est le gestionnaire d’énergie EDF ne peut
plus faire son métier, on court à la catastrophe.

C’est un métier d’ingénieurs et beaucoup voudraient pouvoir s’en
affranchir au nom de choix énergétiques supposés plus vertueux que
ceux d’EDF.

On lira à ce sujet l’article de mon confrère Météo Mulhouse dont je ne partage pas
l’avis, en l’espèce.

Même si on est d’accord sur le reste.

Eolien, une fausse bonne solution

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Eolien, une fausse bonne solution

maxi

Maxou s’en doutait un peu: l’éolien n’est pas la solution
miracle pour produire de l’électricité.

La preuve, il avait déjà essayé cette formule sur son vélo.

Handicap de taille, quand y’avait pas de vent, fallait pédaler
quand même!

Une découverte que viennent de faire nos députés qui s’apprêtent
à amputer sérieusement l’enthousiasme des promoteurs de
l’éolien.

C’est que pour chaque éolienne construite, il fallait « doper »
d’autant plus les groupes de productions thermiques de l’EDF ou
même acheter chez les voisins les jours sans vent.

Un des aspects négatifs de l’éolien dont personne ne parle,
c’est bien son caractère aléatoire! Or un pays moderne a besoin
d’énergie 24h/24.

Sans parler du mitage du territoire…Sans parler non plus du
rendement réel de ces machines perchées à 40 ou 50 mètres de
hauteur au dessus du sol…Si l’on parle volontiers de puissance
mise en oeuvre, on se garde bien de produire les bilans
énergétiques de ces engins…

Mais il ya mieux, pour rendre l’éolien économiquement viable, on
n’hésite pas à faire racheter grassement ces kWh à l’EDF quitte à
dissimuler ces surcoûts imposés dans les factures des cochons de
payants que sont les consommateurs.

On comprend donc le désappointement des industriels qui se sont
engouffrés dans la brêche de « cette dynamique industrielle » des
moulins à vent.

 

Les anguilles de Fessenheim

Aujourd’hui, curieuse attraction à Fessenheim.

Des hommes sur des bateaux pneumatiques se livrent à une pêche
miraculeuse; ils récupèrent des anguilles qui viennent de passer
dans les turbines de la centrale hydroélectrique.

Un système goniométrique de localisation est en place sur la
berge.

Certaines, parait-il, n’ont pas apprécié l’exercice périlleux du
passage dans les pales de la turbine et les variations brutales de
pression qui règnent dans les parages.

Avant d’être expédiées en amont des turbines par une conduite
forcée en plastique, les anguilles-cobayes sont équipées de petits
ballons sonde accrochés dans leurs chairs au moyen
d’hameçons…

Cette étude déjà conduite sur la Loire aboutissait à conclure
que 10 à 25% des anguilles ne sortaient pas vivantes de
l’épreuve!…

On ne sait pas si cette étude sur le canal du Rhin vise à
mesurer les mêmes paramètres que sur la Loire…

L’anguille est une espèce menacée à cause de sa surpêche, des
barrages et des pollutions.

Lorsqu’elle est en « dévalaison » vers la mer pour se reproduire,
l’anguille doit donc franchir les dix turbines d’EDF qui jalonnent
le Rhin à partir de Kembs…Un vrai parcours du combattant!

 

Point à la ligne

Il y avait foule aujourd’hui pour s’abriter sous les frondaisons
de la Hardt.

Avec 28°C à l’ombre, la fraîcheur de la forêt attirait
promeneurs et cyclos de tous poils.

Après Kembs, Hombourg était animé par ces funambules qui
entretiennent les lignes électriques d’EDF.

Il s’agissait de nettoyer les câbles recouverts de graisse et
qui provoque des grésillements parasites.

Un travail pénible pour les employés appelés à dissoudre la
graisse à 20 ou 30 mètres de haut pendus dans des nacelles.

Cherchez l’erreur!..

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Cherchez l'erreur!..

Il n’est pas dans mon habitude de critiquer tout sans
raison.

Certains peuvent en témoigner.

Cependant, force est de constater que dans cette image, tout
convient sauf…

Regardez bien!

Les collines sous-vosgiennes derrière Rammersmatt sont
bien dessinées, le monument en mémoire de nos
combattants est bien abrité, notre Dédé avec
son beau vélo tout neuf fait honneur au paysage… Donc,
tout semble coller!

Et pourtant, il a fallu qu’un grand service public vienne coller
sur la photo un horrible disjoncteur 20kV/400 ampères
télécommandé en haut d’un poteau béton
au bord du chemin.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Vélomaxou a 35 ans
de maison dans le grand service public en question; on ne peut donc
pas le taxer d’être un écologiste primaire!

%d blogueurs aiment cette page :