Ce n’est qu’un jeu


A vélo, le danger ne vient pas forcément d’où l’on croit.

Je longe à bon train ma bande cyclable en ville.

Très roulante, la bande; et pour cause, elle est neuve.

Sur le trottoir, trois jeunes adolescents.

Arrivé à leur hauteur, l’un d’eux pousse brutalement l’autre vers la bande…et le rattrape par la manche. Histoire de me jouer un sale tour.

Pas de collision.

Mais assez de surprise pour me faire faire un écart sur la bande « voiture ».

C’est peut-être le prochain jeu à la mode qui va faire florès…

Et ne vous avisez-pas de venir vous plaindre: la solidarité dans ce milieu de la jeunesse désœuvrée en mal de sensation est totale.

J’en ai fait l’expérience.

Si vous insistez, si vous protestez, vous n’aurez droit au mieux qu’à des sarcasmes et au pire…à un coup de poing ajusté.

Bon, je ne vais pas me lancer dans une diatribe stérile.

On sait que le mal est fait et qu’il faut vivre avec un certain temps pour ne pas dire un temps certain.

Vu le niveau de délabrement de notre corps social, toute tentative de conciliation semble illusoire.

Cyclistes, tenez-vous donc penauds: sur votre gauche comme sur votre droite, le vivre ensemble n’est qu’en équilibre instable.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :