Une femelle qui pique


J’en ai encore de cuisantes démangeaisons deux jours après.

Là sur chaque fesse et là…sur le mollet gauche.

En cause le taon.

Pas n’importe quel taon, la femelle.

Tiens donc!

Voila une espèce féminine belliqueuse.

La femelle du taon aime les parties charnues de mon anatomie. Même au travers du fin lycra qui compose mon cuissard.

Le site Doctissimo dit ceci à propos des piqures de taons…

Le taon …est un insecte suceur. On le trouve non loin des grands animaux (chevaux, vaches…) qu’il pique abondamment, des cours d’eau et aussi des piscines découvertes en été.

En cas de piqûre, il faut retirer le dard à l’aide d’une pince à épiler, désinfectée avec un peu d’alcool et apaiser la douleur avec de la glace ou de l’eau fraîche et appliquer une crème anti-inflammatoire et antiprurigineuse, c’est-à-dire calmante.

Retirer le dard de sa fesse avec une pince à épiler…j’imagine les contorsions!

13/8/2020 Un lecteur perspicace me signale que le taon n’a pas de dard, « Alors ce sont bien les femelles qui sucent le sang, mais les Taons ne piquent pas ! ce sont des « grosses mouches » et donc, elles MORDENT !!! donc pas de dard à retirer ! je ne sais pas où vous avez pu aller chercher cette idée !?? » écrit-il. Dont acte! comme quoi Doctissimo n’est pas très futé en terme de piqure de taon!

Les femelles de taons doivent sucer du sang afin d’avoir l’énergie nécessaire au développement de leurs œufs précise la littérature scientifique.

Le temps de ressentir sa présence sur ma fesse et qu’une claque vengeresse la décime, la femelle taon a déjà fait son œuvre: une piqure urticante qui va m’exciter pendant trois jours.

La salle bête!

C’est toujours quand on s’époumone en plein cagnard à gravir la pente au ralenti que la femelle taon se jette sur moi.

Un  acte prémédité, assurément.

Car la femelle taon pique sans raison contrairement à la guêpe qui ne pique que si on l’attaque.

Il parait que notre chaleur corporelle et le gaz carbonique que notre peau rejette sont également attirants pour les taons.

La parade serait de porter des vêtements blancs…et d éviter de bouger…ou de s’enduire d’un répulsif (voir l’article) .

Pour ma part, j’emporte avec moi une pommade à base d’hydrocortisone qui me procure un bien-être immédiat et qui m’évite de me gratter.

Un produit dont on ne doit pas abuser.

L’autre produit à la mode est le bayrepel que l’on trouvera dans les pharmacies sous le nom de : AUTAN

2 réponses sur « Une femelle qui pique »

  1. Mais c’est du grand n’importe quoi votre article sur les Taons !!!
    Alors ce sont bien les femelles qui sucent le sang, mais les Taons ne piquent pas ! ce sont des « grosses mouches » et donc, elles MORDENT !!! donc pas de dard à retirer ! je ne sais pas où vous avez pu aller chercher cette idée !??
    Renseignez vos dossiers avant de les mettre enligne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s