Convoi exceptionnel


Ce machin là, je ne vous le recommande pas.

Osez tracter un enfant de trois ou quatre ans derrière un vélo de route est plus que hasardeux.

Ne serait-ce que parce qu’il est impossible de surveiller le comportement du bambin et d’anticiper une chute.

Qu’adviendra t-il si vous devez vous arrêter brutalement devant un obstacle imprévu tel qu’un chien qui traverse inopinément sur une piste?

Barre de traction trail-gator

Une réflexion sur « Convoi exceptionnel »

  1. bien souvent d’accord avec vous, là je me trouve en plein désaccord à propos de cette barre. Je l’ai utilisée avec ma deuxième fille (il y a 5 ans) et maintenant avec mon fils.
    Pour ma première fille, j’avais le siège que l’on met derrière sur cadre du vélo; non seulement au bout d’un moment, l’enfant devient lourd à transporter mais en plus il cherche en permanence à vouloir regarder la route et donc se penche sur le côté droit ou gauche voire une fois d’un côté puis de l’autre ce qui provoque un déséquilibre assez pénible et dangereux.
    Pour ma deuxième fille et mon fils, j’avais au début une carriole à tracter. Je l’ai utilisée un temps mais au bout d’un moment, l’enfant grandissant, il n’a plus de place pour mettre les jambes et se trouve tout recroqueviller et la ballade devient vite un calvaire. De plus avec la carriole, on ne passe pas partout sur les pistes cyclables, et il faut mettre absolument la capote sans quoi l’enfant reçoit les petits gravillons sur le visage et lorsqu’il fait chaud, la carriole devient vite une étuve…
    Quand je suis passé à la barre-tandem, c’est devenu un réel plaisir pour l’enfant. Et comme tout matériel, il y a quelques préalables pour utiliser l’objet:
    – l’enfant doit absolument maîtriser le vélo seul (équilibre, pédalage, arrêt)
    – avant de démarrer, l’enfant doit absolument être déjà sur le vélo avec les pieds sur les pédales et seulement à ce moment-là, le « tracteur » peut démarrer.
    – l’enfant doit absolument rester assis sur la selle de son vélo: chez moi ça fait parti du contrat; s’il fait le « zouave  » derrière moi, je lui explique que c’est dangereux, et que je ne l’emmènerai plus avec moi en ballade aussi il respecte la consigne.
    – ensuite, j’ai installé un rétro pour voir comment se comporte l’enfant durant la ballade.
    – bien-sûr le casque pour l’enfant est de rigueur.
    – modérer sa vitesse, surtout en descente.
    – être monté sur pour un vélo au minimum de 16 pouces.

    l’avantage de cette barre:
    – augmenter les longueur des ballades: l’enfant se fatigue moins et peut se passer de pédaler.
    – permettre de gérer les trajectoires dans les endroits un peu difficile sur la route (giratoire, passage sur la file de gauche, tourner à gauche…)
    – permettre à l’enfant de pédaler seul un moment donné en décrochant la barre sur un zone sécurisé (piste cyclable, chemin de terre, – la barre se replie sur le côté et le tracteur peu rouler seul sans gène – et raccrocher en tandem en quelques secondes lors des passages difficiles ou en cas de fatigue.

    En 2 ans d’utilisation avec ma fille et en 5 mois avec mon fils, je n’ai jamais eu de problème et ces dernières vacances cela n’a été que du bonheur sur les pistes cyclables d’Arcachon.

    MAIS c’est comme tout , il faut être prudent et fait respecter les consignes par l’enfant.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :