Chien+vélo, le couple infernal


 

– Alors le chien, on est perdu?

Alors le chien, on est perdu?

– Ouah! greueueu….de quoi j’me mêle!

Il est petit mais pas très coopératif.

Il ne supporte pas les photographes qui le mitraillent sans son consentement.

D’ailleurs, il voyage sur la piste incognito.

Son maître ne s’est encore aperçu de rien.

Donc, profitons-en!

Il s’amuse à déjouer mes trajectoires en traversant de gauche à droite.

Bon, alors je renonce…je m’arrête et le laisse passer son chemin.

Mais il prend son temps et marque mètre par mètre son territoire comme pour bien signifier qu’il est ici chez lui.

Ouah!

Il y a 8 millions de chiens en France.

Un foyer sur quatre possède un chien.

Il est donc normal de rencontrer fréquemment des toutous lors de nos balades.

Mais les nouveaux maîtres ont pris leurs aises sur les pistes cyclables avec des laisses de plusieurs mètres de long et en laissant aller leurs chiens où bon leur semble.

Le gêneur n’est donc pas, pour le maître, le chien mais le cycliste.

Sur route, on est parfois confrontés à des chiens qui quittent leur cour de ferme et qui vous foncent dessus.

Résultat, soit vous passez en force en décrivant une courbe, soit il vous attrape le mollet et la chute est difficilement évitable.

zoo plus

Le pire est évidemment de se jeter sur une voiture qui arrive en face ou de faire chuter le peloton.

Dans tous les cas, attendez-vous, outre les blessures, à un règlement compliqué de l’affaire.

Les propriétaires ne sont pas toujours identifiables et les témoins non plus.

Traversez un village d’Alsace en plein après-midi, vous ne voyez personne sauf les chiens.

Il y a ceux qui aboient…et les autres, plus sournois: ils vous voient arriver et sans bruit se jettent sur vous pour peu que le maître a laissé le portail ouvert.

Les chiens de chasse sont rarement agressifs dans l’exercice de leurs fonctions vis à vis des cyclistes . Tant mieux!

Avec les chiens de bergers: méfiance. Si vous passez à VTT à proximité du troupeau, le chien peut vous assimiler à un attaquant pour le troupeau.

Le plus à craindre est le chien du citadin non dressé (!) qui n’écoute rien.

Les maître de ces chiens sont souvent exaspérants car ils les laissent aller et venir comme ils le souhaitent et n’ont certainement pas conscience de la gravité d’une chute à vélo pour le cycliste. Lorsque l’accident survient, le maître s’empressera de voir de quoi souffre son animal (cas vécu).

Pourtant il existe de nombreux clubs canins dans la région qui, comme je le pense, apprennent aux maîtres à bien se comporter avec leur chien.

Je n’ai rien contre, mais que se passe t-il si un autre chien arrive en face?

Rien que dans le Haut-Rhin, vingt clubs canins sont répertoriés.

Les assurances mettent du temps à régler le contentieux: c’est leur intérêt qui est en jeu.

Le mieux est encore de déposer plainte et de prendre un avocat, si on en a les moyens.

Voici ce que dit la Société Canine Lorraine à propos de votre chien (on a bien le droit d’être cycliste et d’avoir un chien!)

En vertu de l’article 1385 du code Civil, le propriétaire d’un animal, ou celui qui en a la garde, est responsable des dommages que cet animal cause à autrui, soit qu’il se soit égaré ou échappé, soit qu’il soit sous la garde du maître ou du gardien. Le propriétaire ou le gardien du chien ne peut se dégager de cette responsabilité qu’en prouvant la faute de la victime (qui a agressé, violé une propriété, fait peur au chien,…) ou l’existence d’un cas de force majeure (survenance d’un fait imprévisible et contre lequel on ne peut rien). De son côté, la victime doit prouver que l’animal a joué un rôle dans la réalisation du dommage.

Pour couvrir ces risques, il y a deux solutions :
soit vous mettez votre chien sur votre «responsabilité civile chef de famille» ou «multirisques» : c’est l’assurance la plus simple et la moins chère qui vous couvre pour tous les dommages causés au tiers par votre chien ;

soit vous choisissez une assurance spécifique, dite «assurance responsabilité civile des propriétaires de chiens».

Autre chose:

Laisser son chien non attaché divaguer sur une piste cyclable le long d’un canal est assimilé à du braconnage en et hors périodes de chasse.

C’est l’article n°1 de l’arrêté du 16 mars 1955 qui le stipule.

L’interdiction de divagation des chiens s’applique aussi bien en ville qu’à la campagne. Et elle est donc autant interdite sur le domaine public que sur le privé. Même un chien laissé seul sur un espace privé appartenant à son propriétaire est considéré comme divaguant s’il est abandonné et livré à son seul instinct (source Le blog de Patawouf)

Ceci étant, rien n’empêche le cycliste de signaler son approche et de lever le pied lorsqu’un maître promène son chien sur une piste cyclable.

Un peu de prudence, mes amis!

Publicités

4 réflexions sur “Chien+vélo, le couple infernal

  1. J’ai eu un accident avec un chien en liberté. La gendarmerie n’a pas pris ma plainte motif : le proprietaire du chien etait identifié et LE CHIEN ETAIT A MOINS DE CENT METRES DU DOMICILE. La gendarmerie a dit : »voyez vos assureurs » heeureusement j’ai trouvé des temoins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s