Le Rallye de France quitte l’Alsace


Le Rallye de France perd ses sponsors alsaciens

Le Rallye de France automobile quitte l’Alsace.

Bon débarras!

Les écologistes et les adversaires de ce grand cirque automobile ne peuvent que s’en réjouir.

Oui, bien sûr, il y a aura des déçus.

A commencer par le journaliste Sébastien Keller des DNA qui va devenir orphelin de son poulain le grand Sébastien Loeb sur lequel il comptait beaucoup pour asseoir sa notoriété d’éditorialiste sportif.

Il y aura aussi Jacky Jung, le promoteur du Rallye en Alsace en 2010 qui a su profiter d’une oreille complaisante au Conseil Régional d’Alsace avant d’être évincé des instances organisatrices. Pour mémoire, en 2011, le Rallye de France absorbait 460.000 euros de subventions publiques rien qu’au Conseil Régional.

J’oublie tous les adorateurs de la bagnole et tous les excités du « vroum-vroum » qui se déchaînaient sur Facebook quand on osait mettre en cause leur grande messe à la gloire de la bagnole turbo-compressée.

Non, il faut le dire, ce ne sont pas les écologistes qui ont eu raison du Rallye de France en Alsace, c’est le fric.

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Jacky Jung dans les DNA, ce matin: « Du point de vue de la FFSA, il s’agit de réaliser une bonne opération financière, à défaut d’organiser une grande épreuve sportive ».

Il faudra quand même se souvenir que ce Rallye pompait allègrement les finances publiques avant même celles du Crédit Mutuel (ça ne me dérangeait pas, je ne suis pas client).

Des finances publiques malmenées avec la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) de l’Etat auront donc eu la peau du Rallye d’Alsace.

Après les Conseils Départementaux du Bas-Rhin, du Haut-Rhin, après la ville de Mulhouse, le coup de grâce a été donné par la ville de Strasbourg qui a décidé de réduire sa subvention à seulement 150.000 euros en 2015 contre 300.000 les années précédentes ainsi que par la Communauté Strasbourgeoise qui d’un coup a réduit à 150.000 euros sa participation et son concours logistique évalué à 300.000 euros notamment en prêtant gratuitement le Zénith.

Maintenant, on dit que le Rallye de France va retourner en Corse.

Certes son aura médiatique sera moindre mais ses effets néfastes sur la planète continueront.

Je ne dis pas au revoir au Rallye de France.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s