Dans Paris à vélo


Dans Paris à vélo on dépasse les autos
À vélo dans Paris on dépasse les taxis

(Joe Dassin dans La Complainte de l’Heure de Pointe)

Isabelle a remarqué que les trains acceptent gratuitement les vélos en-dehors des heures de pointe…mais que la tendance est à l’interdiction dès que la formule rencontre du succès.

Elle s’étonne même de cette frilosité cheminote dans une métaphore… la boulangère arrête de vendre du pain dès que les clients le trouvent bon.

Ici en province on n’imagine pas devoir prendre le train pour aller faire du vélo.

Bref, sortir de Paris à vélo est un casse-tête!

Si une escapade parisienne vous tente, Isabelle vous dit tout ici.

Heureusement nous n’habitons pas Paris, et pourtant dans nos grandes agglomérations, il est des axes dont nous sommes bannis.

Seule la perspicacité est de mise pour s’échapper de la ville à vélo…et pour y revenir.

Je m’amuse toujours de ces circonvolutions imposées aux automobilistes qui font dire à Frédéric Héran que l’automobile éloigne ce qui est près dans les agglomérations (F. Héran cité par Isabelle et le vélo et qui a écrit La ville morcelée chez  Economica en 2011 ).

Ainsi, j’ai fait de multiples fois le test de me rendre dans mon centre ville mulhousien à vélo tout en constatant que j’arrivais avant le bus et avant la voiture. Il n’y a que le tram capable de me gratter à de rares fois.

Si vous ne savez pas quoi faire cet après-midi, voici un trajet parisien à vélo d’un vélotafeur (37mn)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s