Gonflé!

Sur le coup, je n’ai pas réagi.

J’arrivais avec Jean au Boenlesgrab.

Mais c’est à présent que j’y repense avec une peur rétroactive.

En face de nous une famille.

La maman suit au volant de sa voiture la petite progéniture.

Devant la maman, le père au guidon, le nouveau né sur le porte bagage ; ils entament la descente du Bolensgrab.

Jusque-là rien redire.

Mais, il y a un mais. Devant, le petit garçon ouvre la marche sur son petit vélo. Pas très au fait de ce qui l’attend: une longue descente de 5 km à 7%…

Il a peut-être 4 ans…et un seul frein avant pour toute sécurité.

Certes l’enfant ne sera pas emporté par son poids comme un adulte ; mais on sait que dans une longue descente, la petite main qui serre va à la longue fatiguer et l’enfant sera alors emporté dans une folle descente.

Sans qu’aucun des parents ne puisse rien faire pour le rattraper .

C’est une attitude inconsciente.

Je n’ai pas vu la fin mais j’y songe toujours.

%d blogueurs aiment cette page :