Étiquette : enfant

Gonflé!

Sur le coup, je n’ai pas réagi.

J’arrivais avec Jean au Boenlesgrab.

Mais c’est à présent que j’y repense avec une peur rétroactive.

En face de nous une famille.

La maman suit au volant de sa voiture la petite progéniture.

Devant la maman, le père au guidon, le nouveau né sur le porte bagage ; ils entament la descente du Bolensgrab.

Jusque-là rien redire.

Mais, il y a un mais. Devant, le petit garçon ouvre la marche sur son petit vélo. Pas très au fait de ce qui l’attend: une longue descente de 5 km à 7%…

Il a peut-être 4 ans…et un seul frein avant pour toute sécurité.

Certes l’enfant ne sera pas emporté par son poids comme un adulte ; mais on sait que dans une longue descente, la petite main qui serre va à la longue fatiguer et l’enfant sera alors emporté dans une folle descente.

Sans qu’aucun des parents ne puisse rien faire pour le rattraper .

C’est une attitude inconsciente.

Je n’ai pas vu la fin mais j’y songe toujours.

Voyager devant ou derrière?

Le voyage à vélo est de plus en plus prisé par les familles.

Les moyens les plus ingénieux rivalisent; ainsi ces parents ont choisi un tandem Hase pour embarquer le petit enfant à l’avant.

Ce qui lui permet de profiter aussi du paysage et d’être surveillé par la maman…tout en faisant semblant de pédaler quand il en a envie.

Je n’ai pas vu qui est transporté dans la remorque tractée par le papa…

 

Conciliabules déjantés

La bicyclette accompagne la société. Ses joies, ses peines et aussi ses clichés colonialistes.

Je rentre complètement défoncé.

Sexa-cyclo, mais sexa d’abord!

Vous ne pouvez pas savoir comme je galère dans les côtes.

Je m’impose pourtant de les grimper, puis je rentre complètement défoncé.

C’est mon ivresse à moi. Poursuivre la lecture de « Conciliabules déjantés »

Noël utile

Noël approche…

Alors pourquoi pas une draisienne pour nos petits enfants?


La draisienne est une belle façon d’appréhender l’équilibre dès 3 ans avant l’apprentissage du vélo. Poursuivre la lecture de « Noël utile »

La maman des vélos, elle est bien gentille

Maxou est un tendre. Il aime bien les mamans aux vélos qui sont
bien gentiiiii…..lles.

Comme la maman des poissons.

Elles se démènent sur le parking des supermarchés.

Le vélo de l’enfant, il ne rentre pas dans le coffre.

Faut r’tirer le couvre bagage et plier le siège 1/3…

Mais, un vélo, même fillette, ça pèse…

…avec ses petites sacoches à bonbons.

On prend un coté, puis l’autre…faut qu’ça rentre!

Ouf!

On tourne le guidon.

Il aime pas, le vélo.

Qu’on le dérange.

C’est sa première sortie de l’usine à rêves.

Et l’enfant le regarde comme son poupon qu’on dépose dans le
landeau. Apaisé.

On rentre à la maison avec le petit nouveau 2 roues de la
famille.

Un jour de gloire pour la maman des vélos.