Étiquette : descente

DH à la Bresse

Bizarre comme titre DH à la Bresse.

Il faut s’y faire, le DH, c’est le VTT Downhill ou de descente si vous préférez.

Par analogie avec le ski, les stations de montagne ont trouvé une nouvelle corde à leur arc lorsqu’il n’y pas de neige: faire les descentes à vélo.

C’est très ludique et sportif à la fois. La discipline s’adresse plutôt à un public jeune. Comme pour le ski on trouve des pistes de difficultés croissantes.

Si vous êtes tenté, commencer par la piste verte.

Une dernière précision: ce n’est pas gratuit. Compter 25 euros pour la journée…sans l’équipement

aller sur le site labellemontagne de la Bresse

Le VTT acrobatique

img_6610
Les jeunes cyclistes enchaînaient des bonds époustouflants avec légéreté et dextérité. (terrain de Michelbach)

Je les voyais s’éclater, les jeunes de Michelbach.

Dès le mini-parcours terminé, ils s’attendaient pour remonter ensemble la pente.

En ordre.

On devinait un précepte méticuleux qui consiste à s’assurer que plus personne n’est attendu.

Et ainsi de suite.

Les jeunes cyclistes enchaînaient des bonds époustouflants avec légéreté et dextérité.

J’avais honte en songeant à ma lourdeur et à ma maladresse qui m’auraient toutes deux, pour sûr, conduites dans un écueil douloureux.

Alors je regardais cette jeunesse passionnée par le VTT…

img_6614
franchir deux marches avec le vélo, je ne sais pas faire autrement qu’à pied

Quand j’ai compris que j’étais seul à ne pas savoir sauter deux marches sur mon VTT, j’ai mesuré le chemin qui me restait à parcourir pour être un pratiquant accompli.

Peut-être un peu tard, vu que j’ai commencé le VTT à 60 ans.

Faire du BMX à Cernay

Gonflé!

Sur le coup, je n’ai pas réagi.

J’arrivais avec Jean au Boenlesgrab.

Mais c’est à présent que j’y repense avec une peur rétroactive.

En face de nous une famille.

La maman suit au volant de sa voiture la petite progéniture.

Devant la maman, le père au guidon, le nouveau né sur le porte bagage ; ils entament la descente du Bolensgrab.

Jusque-là rien redire.

Mais, il y a un mais. Devant, le petit garçon ouvre la marche sur son petit vélo. Pas très au fait de ce qui l’attend: une longue descente de 5 km à 7%…

Il a peut-être 4 ans…et un seul frein avant pour toute sécurité.

Certes l’enfant ne sera pas emporté par son poids comme un adulte ; mais on sait que dans une longue descente, la petite main qui serre va à la longue fatiguer et l’enfant sera alors emporté dans une folle descente.

Sans qu’aucun des parents ne puisse rien faire pour le rattraper .

C’est une attitude inconsciente.

Je n’ai pas vu la fin mais j’y songe toujours.