Les potins du lundi


Terry McEvoy, un triste spectacle

Terry McEvoy, l’Amérique offre un triste spectacle (cliché l’Alsace)

Vous les avez vus?

Les candidats présidents amerloques?

D’un coté une femme rompue à la politique depuis trente ans et de l’autre un bouledogue milliardaire au regard carnassier.

La vieille Europe se retient en voyant le rêve américain s’effondrer jour après jour avec le déclassement de pans entiers de sa population.

Sa crainte, c’est d’avoir Trump en face d’elle.

Trump est l’archétype de tout ce que nous détestons, nous les humanistes, les républicains. Pourtant il trouve chez lui jusqu’à 45% de votes favorables à sa personne! Il est à deux doigts de réussir sa campagne grâce à tous les déçus de l’Amérique de l’oncle Sam.

C’est un comble pour le pays parmi les plus riches de la planète et aussi le premier pollueur par tête d’habitants.

Terry McEvoy est aussi américain.

Il vit à Mulhouse et dirige plusieurs McDo du Haut-Rhin

Peut-être l’avez-vous déjà rencontré sur son vélo qu’il pratique lorsqu’il a du temps libre.

Interrogé par le journal l’Alsace (ed. du 5 novembre) il considère que les élections américaines offre un triste spectacle avec Trump qui a réussi à prendre en otage le parti républicain.

Donald Trump est un homme extrêmement vulgaire, misogyne et agressif.

C’est la façon dont Russel Banks, l’écrivain, le décrit dimanche (Alsace 6 novembre).

Ce qui fait peur dans la personnalité de Trump, c’est qu’il n’a pas de programme, il dit tout et son contraire, et qu’il est capable de défier le monde entier en mettant la planète à feu et à sang tout en construisant des murs autour des frontières US.

D’ailleurs la journaliste américaine Anne Toulouse dit de lui : « l’improbable est toujours possible » (L’Alsace 6/11)

Pourvu qu’il ne soit pas élu président de la première puissance mondiale!

De son coté Madame Clinton a tous les critères pour convenir à la fonction puisqu’elle trempe dans la politique depuis toujours.

Que lui reproche t-on?

D’être menteuse.

On n’en attend pas moins d’un politique, c’est même une qualité de tromper ses électeurs et son monde.

Alors à défaut de mieux, espérons Clinton!

 

Publicités

5 réflexions sur “Les potins du lundi

  1. Vous semblez très influençable, « Maxou », et tout particulièrement par ce journal manipulateur et propagandiste qu’est L’Alsace… Entre, d’une part, un Trump voulant désengager les E-U des conflits et désirant un monde apaisé en recherchant le dialogue avec la Russie et, d’autre part, une Clinton arriviste à la solde de tous les lobbys financiers et des industries pétrolières et de l’armement, mon choix est vite fait ! S’il fallait qualifier quelqu’un d’humaniste, ça n’est certainement pas Clinton ! Qu’un Trump, surgi de nulle part envers et contre tous, puisse tenir la dragée haute à une marionnette fabriquée par le « Système » est à mes yeux hautement réjouissant.

      • Jeune ici, peut-être, même si j’ai beaucoup lu ce blog ces derniers temps. Il n’en demeure pas moins que je ne suis pas naïf au point de croire que les journaux servent à informer et que je déplore qu’on se croie en « démocratie » (de façade !) quand les gens finissent toujours par penser et voter comme on le leur prescrit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s