Tendance vélo


Cycle Vagabonde. Ce nouveau concept de vélo va t-il séduire?

Je vais certainement décevoir beaucoup de mes lecteurs.

Je m’en excuse à l’avance auprès d’eux.

Depuis bientôt quarante ans que je monte sur un vélo, sans compter mon adolescence, j’ai vu tous les styles de vélo prospérer, puis décliner, puis renaître.

Il faudrait ici faire un peu d’histoire pour traduire les grandes lignes en vogue décennie après décennie.

Car contrairement à la bagnole, les styles ou plutôt les modes en matière de cycle évoluent plus lentement.

Force est de reconnaître que le marché commande; quel constructeur va être capable en France d’investir dans une nouveauté si le marché ne suit pas.

Et le marché, on le sait est pour l’heure dominé par le VTT et…le VAE qui se développe avec fulgurance recrutant parmi ceux qui sont las des encombrements en ville ou ceux qui veulent se redonner « un supplément d’âge » pour grimper le Tourmalet.

Je dis tant mieux!

Tant mieux si la visibilité du vélo arrive à percer dans le spectre multiforme de nos mobilités.

Commençons par brosser un portrait sommaire de nos bicyclettes depuis les années 60-70

D’abord, le vélo commun, celui de la ville et des champs, c’était…

Un vélo mixte qui pouvait convenir à toute la famille pour se déplacer en ville dans les années 70

…ceux qui voulait jouer au coureur cycliste roulaient plutôt avec celui-là

Il ne faut pas oublier que, conjointement à la mode « coureur » encouragée par la popularité du Tour de France, se développait la tendance « routier ».

Ce routier a fait la joie de nombreux ados (avant l’avènement de la Mobylette) et aussi des forces laborieuses et populaires pas encore motorisées

Simultanément, les cyclotouristes développaient des machines « haut de gamme » souvent inaccessibles au commun des mortels vu leur prix

Admettons le, le vélo de cyclotourisme est resté dans un marché de niche puisque la bicyclette fédérale de la FFCT n’a jamais réussi à trouver son public. On se contentait alors dans les clubs à monter des Bluemels sur son vélo de course pour ne pas éclabousser les copains.

Le vélo de cyclotourisme de Motobécane n'a jamais trouvé son public dans les clubs de la FFCT

Le vélo de cyclotourisme de Motobécane n’a jamais trouvé son public dans les clubs de la FFCT

Dans les années 80, le VTT fait son entrée et supplante aujourd’hui toutes les ventes. Il sert aussi bien à la campagne qu’à la ville même si il n’y est pas adapté.

Peugeot dans les années 80 s'est d'abord investi dans le VTT version BMX (Bicycle Motocross) avec sa série de CPX et ses roues de 20 pouces...puis le Mountain Bike est apparu

Peugeot dans les années 80 s’est d’abord investi dans le VTT version BMX (Bicycle Motocross) avec sa série de CPX et ses roues de 20 pouces…puis le Mountain Bike est apparu se conjuguant avec d’autres discipline comme le Free-bike ou la descente,…

Je passe rapidement sur l’engouement pour des matériels très sophistiqués de course qui intéresse plutôt la compétition.

Un maître-mot: la légéreté et son corollaire…le prix.

Certaines machines atteignent des prix délirants qui ne rebutent pourtant pas les cyclistes du  dimanche.

Quand on aime…

Aujourd'hui voici à quoi rêvent les cyclosportifs

Aujourd’hui voici à quoi rêvent les cyclosportifs

Pourtant la tendance actuelle n’est déjà plus celle-là.

La tendance est plutôt celle d’un vélo qui allie confort, vitesse et routes sommaires.

Est-ce le résultat d’un constat que nos routes vieillissent mal et ne sont plus entretenues? le besoin de se fondre dans des paysages bucoliques à l’abri des grands axes?…

Toujours est-il que la mode aujourd’hui, c’est ça:

C’est une tendance qui va dans la continuité de l’esprit vélo tout chemin (VTC). Tous les aménagements de composants sont possibles. A mi chemin entre la route et le VTT, ce vélo de marque Victoire réunit les composants du moment, des freins à disque, des pneus à crampons, un cadre slooping, une transmission simplifiée sans double plateau.

Les citadins ne seront pas frustrés pour autant.

Le vélo de ville a retrouvé ses lettres de noblesse avec des composants de qualité, du confort sans pour autant renoncer à son coté pratique.

Le vélo de ville (ici marque allemande Vélo de Ville). De l'élégance, alternateur moyeu, amortisseur de selle, transmission enveloppée, roues de 26 pouces ballon et porte bagage généreux

Le vélo de ville (ici marque allemande Vélo de Ville). De l’élégance, alternateur moyeu, amortisseur de selle, transmission enveloppée, roues de 26 pouces ballon et porte bagage généreux

le rétro show de Peugeot-cycles

forum Tonton Vélo

Publicités

2 réflexions sur “Tendance vélo

  1. Il faut reconnaître que le vélo de marque Vagabonde est un vélo de cyclotourisme parfait. Et quelle beauté avec ses composants noirs se détachant sur l’acier brut du cadre, sa guidoline et sa selle fauve Gilles Berthoud !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s