Les potins du lundi


Un problème avec les médias?

Vous avez un problème avec les médias? la presse? la télé? les journaux?

La question, tout le monde se la pose un jour.

Puis on passe à autre chose.

Le dernier scoop du Canard Enchaîné sur l’emploi de Pénélope Fillon sort à un instant clé pour perturber le jeu démocratique.

D’aucuns s’interrogent sur les origines de cette information et pour savoir qui tire les ficelles derrière le Canard

En France comme dans beaucoup d’autres pays, la presse est entre les mains de grands groupes financiers (exception: Le Canard ne vit que de ses ventes, de même que Médiapart); alors l’indépendance de la presse tant défendue par les journalistes a ses limites. On l’a vu avec Canal+ et aussi avec I-Télé, filiales de Vivendi (ex Compagnie des Eaux) et propriété de Vincent Bolloré.

Ceux des journalistes qui s’opposent à une presse formatée et conforme à l’ordre établi sont priés de prendre la porte.

On serait donc tentés de croire que le journaliste est un mal-aimé qui n’apporte que des vérités tronquées…sous peine d’être remercié puisque telle est la règle.

Il existe aussi des pays où la liberté de la presse est muselée; c’est souvent le cas des dictatures et des républiques bananières.

Mais aux Etats-Unis, c’est nouveau.

Trump s’en prend délibérément aussi aux journalistes qui mettent en cause sa courte victoire et sa façon d’intimider ouvertement les médias pose problème pour la suite…Trump s’estime mal servi par la presse: il la contourne avec Twitter.

La presse d’opinion n’est pas pour autant à l’abri de critiques; force est de constater que les médias dans leur ensemble adoptent une forme d’information convenue, disons formatée, qui accepte par principe tous les dogmes de l’ordolibéralisme sans trop y regarder de près.

Ainsi en France à cent jours des Présidentielles, on constate que Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon font les frais de cet ordolibéralisme convenu: très peu de sujets sur leur programme dès lors qu’ils mettent en question l’Europe, sa politique libérale.

Mélenchon s’en accommode: il s’adresse aux électeurs via sa chaîne YouTube. On n’est jamais si bien servi que par soi-même.

Pourtant, l’Europe est un sujet central pour notre avenir à tous et nous sommes nombreux à critiquer la façon dont elle est conduite.

Le Brexit a été une première traduction de ce rejet. A quand le prochain Brexit?

Cette proximité, pour ne pas dire cette connivence, entre le monde politique et les médias pose un réel problème démocratique.

On ne s’étonnera donc pas de voir prospérer sur le net des rumeurs, des faits infondés et la remise en cause de vérités cartésiennes.

Trier le vrai du faux, c’est le nouveau jeu tragique auquel doit se livrer le citoyen s’il veut échapper aux sirènes d’un populisme béat.

Publicités

Une réflexion sur “Les potins du lundi

  1. Pour aller plus loin sur les dessous de la politique et autres sujets, il faut naviguer sur le Darknet

    Les médias sont dirigés par les patrons du CAC40, ils racontent leurs vérités pour nous enfumer.
    Il y a bien longtemps que je ne m’intéresse plus à cette catégorie de média.

    Stef

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s