Respirer l’air pollué à vélo


La question n’est pas nouvelle.

Respirer de l’air pollué à vélo, notamment en ville lors des épisodes avec pics de pollution, est-il néfaste pour notre santé?

Cela semble évident.

ActuVélo, le portail d’informations sur le vélo, fait le point à ce sujet.

Les autorités sanitaires sont un peu mitigées sur le sujet.

Un automobiliste reste plus exposé dans son habitacle qu’un cycliste. (…) Il faut toutefois éviter l’hyperventilation, c’est-à-dire rester modeste dans ses efforts.

Pas facile d’être cycliste et de bloquer sa respiration comme si on faisait de l’apnée, surtout lorsqu’il faut redémarrer à chaque feu rouge et stop!

Je reste un peu sur ma faim en sachant que pour faire cinq kilomètres en pleine agglo, j’avale des paquets d’air chargés de cochonneries.

Le masque sur le nez est-il efficace contre les micro-particules?

ça ne sert à rien, ou presque!

Nous voici prévenus même si un Français sur deux ne se sent pas concerné par la pollution.

lire l’article d’Adeline Charvet dans ActuVélo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s