Pourquoi tant de haine?


Le nouveau panneau qui devrait apparaître prochainement à l’entrée des grandes agglomérations, une signalétique claire défendue par l’association 40 millions d’automobilistes

Il fallait s’y attendre.

Depuis que les accidents avec les cyclistes augmentent en ville, nombre de municipalités réfléchissent à la parade.

Comment éviter l’hécatombe?

En dépit de la multiplication des infrastructures cyclistes en ville, il faut bien reconnaître que le vélo ne prospère plus en ville, ou si peu que les municipalités se demandent si le jeu en vaut la chandelle.

Pourquoi gaspiller autant d’argent pour le vélo alors que la part du vélo reste infinitésimale, soit en moyenne moins de 3% des usagers!

les villes qui s'apprêtent à bannir le vélo en ville en rouge, en bleu celles qui y réfléchissent

les villes qui s’apprêtent à bannir le vélo en ville en rouge, en bleu celles qui y réfléchissent

Dès lors, la question est posée: faut-il encore autoriser le vélo en ville?

Ce moyen de déplacement archaïque où l’usager se déplace péniblement sur une carcasse de tubes munie de deux roues étroites ressemble à une forme de véhicule antédiluvien, un projet non abouti sans carrosserie ni moteur.

Un constat que partagent les automobilistes devant cette chose monstrueuse d’un autre âge dont s’affublent les pauvres sans dents qui osent s’aventurer en ville au mépris des règles les plus élémentaires de la bienséance et de la sécurité.

Certains estiment que le vélo-cycliste devrait être banni de nos villes depuis longtemps pour atteinte aux bonnes mœurs en raison de la non conformité à la morale de ceux qui les chevauchent. Ce mouvement de va et vient des jambes censé suppléer à l’absence de force motrice est du plus mauvais effet sur les jeunes esprits encore peu au fait des choses de la vie.

Au nom de la sécurité, de la morale et du coût généré par cette mobilité excentrique, il conviendrait donc purement et simplement de bannir le vélo des centres urbains.

Certaines villes s’y préparent déjà comme le montre cette carte dénichée par vélomaxou.

Publicités

8 réflexions sur “Pourquoi tant de haine?

  1. Je ne sais pas si les municipalités estampillées sur la carte s’apprêtent réellement à bannir de vélo, mais n’est ce pas aussi un peu la faute aux usagers ?
    Je vois de plus en plus de « pratiquants » qui le samedi ou dimanche, chargent leurs vélos sur le porte-vélo à l’arrière de la voiture (ça fait bien), pour se rendre à quelques kilomètres, en périphérie de ville, alors qu’une piste cyclable les y emmène, en toute sécurité.
    Je vois aussi de plus en plus de « cyclistes » qui roulent en ville en affichant le plus grand mépris à l’égard des règles de base du code de la route: non respect des feux tricolores, non respect des stop, non respect des sens interdits, circulation sur les trottoirs (les piétons sont aux cyclistes ce que les cyclistes sont aux automobilistes : des c…).
    Je fais du vélo et aussi de la voiture depuis plus de 50 ans et je ne peux que constater que la mentalité française en terme de circulation routière est de plus en plus lamentable, quel que soit le véhicule.
    Pas de haine, mais pire : de la tristesse
    Bonnes balades à tous.
    Jimmy

    • Oui, impossible à trouver une info pareille.
      Mais dans la rubrique humour, elle existe et je suis seul à posséder les éléments.
      Inutile de chercher ailleurs.
      Cependant beaucoup d’usagers considèrent le cycliste comme un gêneur…et des municipalités font ce qu’elles peuvent pour dissuader les cyclistes comme à Marseille par exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s