Les potins du lundi


A presque un mois de la sortie de l’hiver, on se prend à rêver: le froid a t-il déjà quitté nos contrées?

Dans cette relative léthargie, certains tentent de sortir de leur tanière.

Pour voir.

Pour voir s’il n’ont pas perdu la main au guidon et si la demoiselle ne grince pas des dents après un aussi long farniente au garage.

Mais d’autres préfèrent encore attendre et s’assurer que ce grand ciel bleu de la semaine passée n’est pas seulement provisoire.

Du coté des cyclos utilitaires, on rit volontiers de cette frilosité des cyclos du dimanche.

Eux n’ont rien attendu du tout.

Qu’il pleuve, qu’il neige, ils ont continué à pédaler contre vents et marées.

En calfeutrant toutes les issues corporelles et en rasant les murs.

De mon coté, j’ai mis mes frusques en cartons de déménagement et n’ai gardé qu’une tenue de sortie comme le bidasse du temps jadis qui allait frimer en ville.

Mes vélos collector ont déjà rejoint leur nouvelle destination. Il ne me reste plus qu’à déménager les vélos actifs.

Ils ne sont pas encore au courant, je leur fais la surprise.

Je vous passe tous les détails; ceux qui ont souvent muté au cours de leur carrière savent que déménager est un métier, presque un art.

 

Publicités

2 réflexions sur “Les potins du lundi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s