La voie verte est-elle encore cyclable?


A coté du panneau C115 voie verte, un panneau de limitation à 20km/h (Photo Facebook Dominique Rosenfeld) et une mention « attention aux autres »… que les piétons commencent à se soucier des vélos et tout ira bien!

On ne sait pas qui est à l’origine de ces signalisations.

L’eurovéloroute (EVR) n°6 est affublée par endroits de panneaux limitant les véhicules à 20 km/h comme s’il s’agissait de zones de rencontre urbaines.

Autrement dit, il ne faut pas être grand clerc pour convenir que cette limitation exclut la plupart des cyclotouristes qui roulent généralement au-dessus de cette vitesse.

Dès lors on peut se poser légitimement la question, veut-on exclure une partie des usagers habituels de cette voie verte ?

A contrario, force est de constater qu’aux abords des agglomérations, comme à Mulhouse, la voie verte EVR6 est devenue un lieu de promenades familiales composées majoritairement de piétons, de rollers, de chiens occupant toute la chaussée sans aucune attention pour les vélos. Dès lors le qualificatif d’eurovéloroute est-il encore pérenne?

Les cyclistes l’auront compris: ils n’ont plus qu’à aller se faire voir ailleurs, c’est à dire sur la route.

Comme quoi, je suis aussi capable de faire du mauvais esprit!

Voir le code du bon usage des voies vertes de l’AF3V

Publicités

2 réflexions sur “La voie verte est-elle encore cyclable?

  1. Bonjour Vélomaxou and co,
    Merci pour cette photo sujette à polémique, chaque type d’usager autorisé croyant bénéficier de ce type d’aménagement à son seul profit ! Je pointe clairement un déficit d’explication des pouvoirs publics quant aux droits et devoirs de chacun (cf. le code de bonne conduite de l’AF3V), qu’il soit cyclotouriste, promeneur ou roller ! Mais bon, chacun étant censé connaître la loi….
    A la base de toute pratique, il me semble trivial de rappeler qu’un minimum de respect des autres s’impose sauf à devoir verbaliser (par qui ?), mettre pléthore de panneaux…dont les règles ne seront pas respectés puisque personne ne sera là pour contrôler !
    Bref un minimum d’intelligence individuelle et collective devrait permettre de faciliter cette cohabitation….
    Cordialement

    • Il n’est pas facile de mettre l’accent sur l’actualité cycliste tant le monde du vélo est varié.
      Si je peux comprendre la nécessaire cohabitation d’une collectivité humaine dans un espace précontraint, je connais des cyclistes qui ne s’embarrassent pas de ce genre de subtilités.
      Il sont sur une véloroute et point barre comme on dit maintenant.
      Cette segmentation des espaces dédiés aboutit finalement au contraire du but recherché.
      Bref un genre d’anarchie joyeuse, selon Pierre Sansot!
      https://velomaxou.com/2012/12/06/vive-lanarchie-joyeuse/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s