Les potins du lundi


img_1110

La montée du Markstein depuis Guebwiller est désormais équipée de panonceaux

Parler de vélo le lundi?

C’est devenu rare pour vélomaxou.

Je peux cependant vous entretenir de vrais potins cyclistes pour commencer cette chronique. Des potins sous forme de ragots de comptoir comme beaucoup en raffolent.

Sauf que les comptoirs sont devenus des claviers d’ordi ou des smartphones.

La profession des cafetiers s’en désole.

Disqualifiée sans monter sur le vélo à l’Alsacienne

D’abord une cyclote mulhousienne adepte des réseaux sociaux et appréciée pour ses raids cyclistes en montagne est en pétard.

Elle ne se prive pas de le faire savoir sur Facebook.

Pourquoi?

Elle a été disqualifiée sans avoir participé à une cyclosportive à laquelle elle s’était pourtant inscrite.

Comment ça?

J’ai été mise en disqualifiée dans le classement alors que je n’avais pas pris le départ car énorme bronchite, véto médical, mais par sympathie pour les amis et l’organisation j’étais venue sur l’aire d’arrivée avec mon gros reflex nikon pour faire un reportage photo. Christine m’avait précisé la veille au soir que la puce était à restituer à l’arrivée à Cernay pour récupérer ma caution. Elle était donc dans une banane que je portais au dessus de ma tenue de ville. En faisant les photos à 2 mètres du portique d’arrivée, la puce a été détectée et ces organisateurs malhonnêtes m’ont mis en Disqualifiée comme un vulgaire tricheur, malgré plusieurs SMS de ma part, et réactions extrêmement choquante de Monsieur M……….. B…………..

Fichue puce!

Les cyclistes parisiens sont dans l’embarras

Après avoir tant bataillé, la piste cyclable le long des berges de la Seine prélevée sur la voirie automobile ne convainc pas; en cause les accès à cette voie rapide cyclable sont beaucoup trop rares et peu faciles.

On pourrait presque en rire tellement nos investisseurs publics sont crasses en matière de vélo. Des pistes cyclables ratées, on en connait tous, mais en plein Paris ça fait désordre.

Voila un investissement qui risque de faire flop et un argument béton pour les détracteurs du vélo en ville. à lire sur le blog Isabelle et le vélo

La montée du Markstein est balisée

En 2012, la Communauté de Communes de la Région de Guebwiller avait placé des panonceaux à l’intention des cyclistes dans la montée du col Amic depuis Wuenheim et du Grand Ballon. (voir l’article)

En 2017, c’est dorénavant la montée du Markstein depuis Guebwiller qui est équipée.

Une action qui vise à encourager le cyclisme dans notre massif vosgien.

La FFCT à l’épreuve de son déclin

Je ne me réjouis pas de ce déclin de la FFCT.

Annoncé et confirmé depuis plusieurs années, le cyclotourisme de club continue de péricliter.

Le club LRV de Rixheim (banlieue mulhousienne) joue la transparence sur son site internet cette semaine.

Ainsi, après les Randonnées de la Commanderie 2017 qui viennent de se tenir le 8 octobre, le président du club Bernard Hassel livre les chiffres de participations

524 participants qui ont bravé une météo bien moyenne pour venir sur nos Randos
98 Route et 426 VTT
une cinquantaine FFCT …

Tout est dit!

La suprématie du VTT, face à la route, n’est plus à démontrer. Mais la FFCT a manqué ce virage là il y a longtemps et elle peine à faire son retard là où se trouvent justement les forces vives du vélo, celles des jeunes générations de cyclistes.

Les adhérents FFCT ne sont plus qu’un dixième des participants aux randonnées organisées par les clubs.

Si le « faire venir » continue de fonctionner, force est de constater que les bastions de clubs voisins ne sont plus au rendez-vous et que ce sont des cyclistes isolés, vététistes pour la plupart, qui viennent aux rencontres pour s’éclater entre copains.

Des rencontres qui, hélas, se transforment rarement en adhésions pour le club.

Mais en 2018, si l’imposition de présenter un certificat médical est mise en place, il est à redouter que ces cyclistes d’un jour ne viendront plus.

Voila de quoi décourager nombre d’organisateurs qui doivent souvent mobiliser plusieurs dizaines de membres pour préparer et encadrer ces manifestations.

Pour les clubs, ce sont des rentrées financières qui risquent de manquer.

La PMA, c’est un sujet scabreux

Surtout pour un homme et surtout depuis que des groupes réacs s’en sont emparés pour dénoncer le tripatouillage de la loi.

La PMA, c’est la procréation médicale assistée.

Si je n’ai pas tout compris, il faut me le dire.

C’est la possibilité pour une femme d’avoir un enfant sans homme.

Dés lors on pourrait imaginer une société matriarcale avec des hommes-étalons parqués ça et là qui ne serviraient qu’à la reproduction moyennant le prélèvement des gamètes.

Elle est pas belle la vie?

Non, elle est pas belle.

Jean Rochefort

Jean Rochefort nous a quittés.

Je l’aimais bien Jean Rochefort.

Étant peu au fait de l’actualité cinématographique et des superproductions hollywoodiennes qui déferlent aujourd’hui, il figurait parmi mes acteurs préférés, ceux de ma génération, d’une certaine douceur de la France pas encore mondialisée, avec son quant-à-soi.

On le pleure d’autant plus que ses amis acteurs contemporains encore de ce monde réunis pour la circonstance nous laissent une image insupportable du temps qui passe sans qu’on puisse rien y faire.

A l’heure où j’écrivais ces lignes, je ne savais pas encore qu’une pétition était en circulation « pour le retrait de la mort de Jean Rochefort »

Je sentais bien au fond de moi-même que cette disparition était inappropriée.

Alors tout est pardonné.

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Les potins du lundi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s