Exercice Seveso à Thann


PB130051.jpg

Accident industriel ce matin à l’usine Cristal de Thann. C’était un exercice

Ce matin exercice Seveso « seuil haut » à Thann.

Seuil haut, ça va veut dire qu’il s’agit d’usines particulièrement dangereuses.

A Thann et Vieux-Thann, ce sont les usines Cristal et PPC qui faisaient l’objet de l’exercice de sécurité civile.

Dans le Haut-Rhin, il existe quatorze usines classées Seveso « seuil haut » parmi lesquelles figurent notamment Rhodia à Chalampé, le dépôt pétrolier de Illzach, Holcim à Altkirch,…

C’est curieux, je n’ai jamais entendu parler d’exercice de confinement s’agissant du dépôt d’Illzach.

Voir le plan des usines  Seveso Alsace

En cas d’accident les risques pour les populations ne sont pas nuls…

cristal.jpg

risques encourus en cas d’accident dans une usine Seveso

A 9 heures, j’étais sur le pont…du coté de Leclerc Cernay.

PB140005.jpg

normalement la route doit être fermée…pourtant les véhicules passent

Il faisait moins deux degrés et un épais brouillard à couper au couteau.

J’attends…rien ne se passe.

Tout est normal.

Normalement, il est prévu que la route de Thann soit barrée.

Sur le parking de Leclerc, juste un convoi de pompiers stationné, le temps d’un café.

PB140004.jpg

Je retourne à Thann, circulation normale.

Il est 9h20.

PB140010.jpg

Devant l’usine Cristal, un vigile qui barre les accès…et un photographe de l’Alsace en mal de cliché à sensation.

Comme moi.

PB140013.jpg

Une sono débite un message d’alerte à l’intérieur de l’usine

Ceux qui vont faire les frais de cet exercice, ce sont les commerçants.

Personne n’est venu à Intermarché: le magasin avait ordre de ne pas laisser ressortir les clients.

PB140014.jpg

A Intermarché Vieux-Thann, les clients sont absents, ils doivent être confinés chez eux…

A 10h45, soit trois quarts d’heure après la fin normale de l’exercice, j’apprendrai que la circulation aux abords de Cernay était bloquée.

Tout ça m’a permis de faire mes 20 bornes à VTT sans même m’en rendre compte.

J’ai eu comme l’impression que cet exercice comportait de sérieux ratés, vu de l’extérieur.

Beaucoup de badauds, comme moi, restaient songeurs sur l’utilité d’un tel exercice.

En fait-on trop ou pas assez?

Reste la question qui fâche en ces temps de disette économique: ces usines dangereuses doivent-elles continuer de perdurer au cœur des villes?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s