Vélomaxou acheteur


cetelemJ’ai craqué!

C’est inexplicable, je n’ai pas su résister.

C’est souvent la phrase qu’on entend de la part de ceux qui se retrouvent propriétaire d’un bien, d’un objet auquel il n’avait même pas pensé la veille.

D’autres murissent leur projet pendant des jours, des mois à l’avance et puis, tout d’un coup, ils craquent, comme ils disent.

Ils sont nombreux nos contemporains à relever de cette frénésie d’achats sans besoins réels.

Des achats plaisirs, des achats de circonstance, des achats bourgeois pour faire comme le voisin.

Des achats « coup de cœur », des achats « c’est nouveau, ça vient de sortir », des achats qui font saliver ou baver, bref! des achats compulsifs provoqués par le dégueulis du consumérisme libéral.

Notez que sous les républiques soviétiques, on affamait le consommateur en organisant la pénurie de produits…et le job de « loueur de queue » devant les magasins faisait florès.

Depuis le marketing venu tout droit des States a pris les choses en mains.

Appâter le client avec des promos pour acheter du Nutella ou des Pampers, c’est l’enfance de l’art du vendeur de cravates sur les marchés ou du marchand d’aspirateurs qui met le pied dans la porte.

Les publicitaires ne se privent pas de titiller notre ego pour nous faire casser la tirelire, jusqu’à ces bonhommes verts du crédit Cetelem qui nous prennent vraiment pour des pommes lorsqu’il s’agit de s’endetter.

Alors on revient à la maison non seulement avec l’objet envié mais aussi avec des prélèvements bancaires pour plusieurs mois.

Le vendeur est content.

Il vous a vendu du rêve et …un crédit!

Et on vous le rappelle: un crédit vous engage et doit être remboursé!

Ah bon?

L’autre jour, je suis donc allé chez mon agent Peugeot.

Pour voir.

Il faut que je vous dise, mon agent Peugeot c’est l’antithèse du commercial de base.

Manifestement, il n’a pas obtenu son CAP de marchand de savonnette ou de cacahuètes.

Il n’a pas appris tous les trucs des écoles de vente, le B.A. BA du vendeur, le SONCAS qui permet de flairer le bon coup.

SONCAS:

  1. sécurité
  2. orgueil
  3. nouveauté
  4. confort
  5. argent
  6. sympathie

Par exemple mon cas à moi, c’est le pognon; je suis donc au cinquième rang du questionnaire vendeur. Un bon vendeur qui me voit arriver à vélo devant chez lui sait tout de suite qu’il ne va pas gagner une tune avec moi.

C’est pour ça qu’ils ne se précipitent pas, les vendeurs. Au contraire, ils fuient dans l’arrière-boutique.

Chez mon agent Peugeot le showroom est nickel-chrome

Non, chez mon agent Peugeot, le showroom est nickel-chrome et l’ambiance feutrée mais il n’y a aucun vendeur qui vous saute dessus. Juste des gratte-papiers derrière des vitres teintées qui évitent de lever la tête de crainte de voir l’emmerdeur arriver.

C’est le hic!

Peugeot a déjà la vitrine mais les vendeurs sont encore à Pôle Emploi.

Revenez la semaine prochaine!

Juste une employée aux écritures derrière un comptoir qui prend en charge les réparations et répond au téléphone.

Vous pouvez déambuler pendant une plombe entre les bagnoles exposées, personne ne viendra s’enquérir de ce que vous faites là.

  • Puis-je vous renseigner?…
  • Non, non, merci, je suis là pour voir passer le temps

Ce bref échange là, je ne l’ai même pas eu.

C’est dire si Peugeot, la marque au Lion de Belfort, est proche de vous.

Finalement, j’ai repris mon vélo stationné devant le hall et je suis parti.

Je n’avais plus besoin de voiture.

De toute façon, c’était juste pour mener les poubelles à la déchette!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s