Les potins du lundi


priorité au cycliste (cliché vélomaxou)

Les rives de la Thur étaient encombrées.

Marcheurs, familles, cyclistes.

Tout ce petit monde se retrouvait là, trop heureux de savourer les premiers beaux jours.

J’ai croisé une brigade de tandems qui rentrait à sa base.

Et puis beaucoup de chiens.

Des tenus et des… divagants.

Les maîtres s’observent de loin.

Les chiens aussi.

Les bergers allemands tirent sur la laisse, prêts à en découdre…et les maîtres n’en mènent pas large, chacun tenant un bord du chemin pour éviter un croisement qui dégénère en conflit saignant.

Mais le cycliste doit aussi se prémunir d’autres inattendus.

Une petite bonne femme d’un an, pas plus, que ses parents ne surveillent pas.

Ils la laissent se débrouiller au milieu de la piste.

C’est sidérant de découvrir l’insouciance de jeunes parents sur une piste cyclable aussi fréquentée.

Attaque terroriste de Trèbes

Je ne vais pas en rajouter sur cette attaque terroriste de Trèbes.

D’autres le font très bien.

Je me contenterai d’un avis, celui d’un ex-procureur, réputé à droite. S’agissant du gendarme Beltrame, Philippe Bilger a dit:

Ils sont des exemples quand d’autres sont des repoussoirs.

On aurait voulu avoir la force d’être lui. On n’aurait surtout pas voulu être eux.

Philippe Bilger

Je crois que Philippe Bilger résume parfaitement nos sentiments.

A droite comme à gauche.

 

Publicités

3 réponses sur « Les potins du lundi »

  1. L’officier supérieur Beltrame est évidemment un héros mais je ne peux m’empêcher de me dire que cet homme de grande qualité aurait été bien plus utile à mon pays vivant que mort, que son sacrifice a été vain puisque de toute façon tout continuera comme avant comme continuera le fait qu’on s’interdise de parler sans ambiguïté. Notre descente aux enfers commencée il y a plus de 40 ans se poursuivra et ce n’est pas notre veulerie verbale qui pourra l’arrêter…

    1. parler sans ambiguïté, dites-vous? en somme déclencher l’hallali si je comprends bien. Est-ce ainsi que je dois le comprendre? or vous savez qu’il suffit d’une étincelle…êtes-vous prêt à jouer les pyromanes?

      1. Non, vous comprenez mal. Cela dit, c’est parce que nous avons peur d’une étincelle aujourd’hui que nous finirons brûlés vifs demain, et notre lâcheté ne mérite d’ailleurs rien d’autre. Il suffit de se retourner sur l’histoire du monde pour voir ce que sont devenus tant de pays qui se sont laissés soumettre par cette idéologie. Moi, je pense à mon grand-père et mes grands-oncles, tous Résistants et dont certains sont morts au combat. Et ça me fait mal de me dire, vu l’infection qu’est devenue la France, qu’ils sont morts pour rien. Il ne se passe pas une journée sans qu’aujourd’hui on crache, au moins symboliquement, sur nos héros d’hier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s