Jour : 16 juillet 2018

Thann, le VTT sous condition

vtt-2m
extrait de Thann-Infos de juillet 2014

C’est un mauvais scoop pour Thann.

Passé certainement dans l’oubli, Thann a publié en juillet 2014 un bulletin municipal où le VTT est interdit dans les chemins de moins de deux mètres.

C’est écrit en toutes lettres à la page 4 de Thann-Infos N°2 de juillet 2014 qu’on peut lire ici

p4140039
Interdiction vélo et moto sur le Thannerhubel, un panneau bricolé par qui et décrété par quelle autorité? On notera en dessous l’autocollant un itinéraire VTT. Alors qui croire?

Bien évidemment, il va falloir en tenir compte.

Peut-être la municipalité a t-elle cru bien faire en donnant satisfaction à ses marcheurs au risque de mécontenter les vététistes?

Pourtant Thann mise tout autant sur le tourisme à vélo que le tourisme à pied.

Enfin, pas de souci pour l’heure, on fera comme avant.

 

Fruité

img_7174
Fruits garantis sans pesticides

C’est l’exercice des apprentis en aquarelle.

Exercice redouté car il faut conduire les couleurs pour qu’elles se marient dans l’eau.

Apprenti, je le suis toujours.

Une fois que le tableau est terminé, on l’apprécie.

Plus ou moins.

Ma pomme est trop petite par rapport à la pêche, mais ma peau de pêche veloutée est assez bien rendue.

Les vrais artistes réussissent au premier coup de pinceau.

Moi pas.

Alors je me dis que je ferai mieux la fois prochaine.

 

Les potins du lundi

7794119528_le-petit-couac-de-la-patrouille-de-france-lors-du-defile-du-14-juillet-2018.jpg
14 juillet à Paris. Y’a comme un défaut. La Patrouille de France s’est mélangée les pinceaux. Peut-être une allusion au drapeau croate?

Qu’est-ce que je vais pouvoir raconter ce matin, lendemain de 14 juillet et de finale de Mondial de foot?

Pour le 14 juillet, c’est fait.

Dès le 13, certaines communes ont fait le bal et le feu d’artifice en même temps.

Fromage et dessert avant la disette.

J’ai été un peu réveillé vers minuit.

Puis j’ai entendu les pompiers qui devaient avoir à régler quelques débordements sur la voie publique.

Le 14 juillet tombant un samedi, pas question de fermer les magasins.

Sinon un gros chiffre d’affaires serait perdu.

Alors les Leclerc et consorts sont ouverts.

C’est vrai quoi, un samedi férié, ça fait désordre car on ne sait pas quoi faire à la place du shopping habituel.

Les commune dépensent un fric de dingues (les dingues, tout le monde le sait, sont dépensiers) pour nous illuminer avec le feu d’artifice, alors Macron a raison: il existe des marges d’économie à faire dans les communes.

Les bals.

L’accordéon n’a plus cours.

Il faut des décibels et donc des watts avec des infra-sons suffisants pour vous secouer la paillasse et les tympans.

Linky est justement là.

Heureusement Afflelou est là aussi: avec les lunettes Tchin-Tchin, il vous offre Tchin-Tchin audio, le sonotone pour oreilles déficientes, pour un euro de plus.

Reste une inconnue de taille avec le Mondial de foot.

Je ne prendrai pas parti.

img_7166
L’équipe de France est rentrée ce matin. Vélomaxou a surpris son train spécial à Aspach gare.

Il n’y pas beaucoup de serbo-croates dans mon quartier, alors si les klaxons retentissent, c’est que la France est devenue championne.

De quoi oublier tous nos tracas jusqu’à la fin des vacances.

Au moins.

D’après mes informateurs sensoriels (mes oreillettes Afflelou), la Coupe du Monde de Foot nous est acquise.

Même Trump l’a tweeté, alors c’est dire.

J’ai vu quelques belles scènes de camaraderie dans la lucarne sur les Champs. De quoi faire baver Mélenchon!

Macron qui étreint la présidente croate Kolinda Grabar-Kitarović sous la pluie à Moscou.

Comme pour la protéger dans son beau tee-shirt à damier.

Sous les yeux de Poutine, c’était d’un érotisme torride.

Gare à la scène avec Brigitte!

Macron pour une fois a pu tester son costume Arnys sous la pluie.

Comme Hollande et Fillon.

Poutine, prévoyant, avait prévu un pébroque, mais rien pour les autres.

Reste une chose à éclaircir: la France a t-elle gagné par tactique ou par coup de bol?

Car tous les chroniqueurs des matchs précédents s’accordaient pour dire que l’équipe française n’avait rien d’enthousiasmant.

Lloris, grand cœur, s’est laissé piquer la baballe en douceur comme si les choses étaient arrangées d’avance, histoire de réduire le score.

Et maintenant?

La joie devrait nous emporter.

On a gagné. On a gagné le droit d’être joyeux, une joie sur commande devrait nous envahir.

Tous ensemble! tous ensemble!

Ça c’est le slogan type d’un nationalisme imbécile.

L’équivalent carbone de cette bouffonnerie va peser lourd dans le réchauffement climatique, comme les milliards de vols touristiques des vacanciers qui se croiraient minables de passer des vacances à vélo en France plutôt qu’en Océanie. (paroles d’un lecteur saisies dans la Presse ce matin)

Certains chroniqueurs osent même parler de communion, cette joie serait donc de l’ordre du divin. C’est commode.

Pour moi tout ça est de la foutaise.

Heineken et Kronenbourg peuvent déjà nous mettre sur la voie: la joie de cette victoire se mesurera à la hausse du cours de la bière générée par ces hordes vociférantes.