Labour viticole


En chemin, je longe les vignes du Rangen à Thann

Température d’à peine 2 degrés. Au bout de cinq cents mètres de jogging, je commence à me réchauffer.

Puis le feu tricolore d’Intermarché m’immobilise…

J’ai tenté de régler mon cardio qui oscille autour de 130. Mais un rien suffit à l’emballer. Je sais que je monte à 150 sans difficulté mais la montre-cardio me donne la trouille dès que j’accélère la cadence. Alors je modère. Je fais mes courses en même temps, la poste, la pharmacie et le boulanger pour finir. Avec ma baguette en main, j’ai l’impression de porter un témoin.

Le monsieur m’a fait signe de ne pas rester dans l’axe pour ne pas risquer de prendre une pierre sur la tête.

Puis il s’est assis sur la charrue et a fait signe à son aide de démarrer le treuil

Puis la charrue s’est mis en marche dans ce dédale de cailloux

à chaque point bleu, un arrêt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s