Étiquette : Crédit Mutuel

Le Crédit Mutuel pense au vélo

Ne nous enflammons pas trop vite, les banques préfèrent toujours vous endetter avec l’achat d’une voiture.

Mais le Crédit Mutuel innove avec son offre MOOV pour l’achat d’un vélo électrique. Pourquoi seulement l’électrique? et pas tous les vélos?

Avec le MOOV du Crédit Mut, vous pouvez même acheter ce VTTAE en credit-bail coût de l’achat location: 36 mensualités de 68.90€, assurance 12€, valeur de rachat 720, coût total 3212€

voir l’offre MOOV

A propos du Rallye de France

Je n’en fais pas mystère, je suis contre le Rallye de France qui va se tenir en Alsace du jeudi 4 au dimanche 7 octobre.

Avec de nombreuses associations opposées au rallye , je fais mienne cette position d’Alsace Nature… Poursuivre la lecture de « A propos du Rallye de France »

Quand le Crédit Mutuel arrose les clubs…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Quand le Crédit Mutuel arrose les clubs...

C’est donc dimanche 12 juin que le Crédit Mutuel, « la banque
à qui parler
« , va organiser « Tous à vélo » en
Alsace.

En collaboration avec la Fédération Sportive et Gymnique du
Travail (FSGT), le Crédit Mutuel a trouvé un allié de choix.

Le Crédit Mutuel en Alsace, c’est aussi les deux
quotidiens que sont l’Alsace et les Dernières
Nouvelles d’Alsace
.

Créée en 1934, la FSGT est née,
selon son site, de la
fusion des organisations sportives du monde du travail, pour faire
face à la montée du fascisme en France et préparer ses adhérents à
un rôle de « citoyen au service d’une République Laïque et
Démocratique »

On pourrait même ajouter un citoyen au service du Crédit
Mutuel!

Cette date là fait déjà saliver beaucoup de clubs de la région dans la mesure où la grande banque
mutualiste a choisi une formule attrayante pour assurer la réussite
de son opération de com:

– versement d’une subvention de 100 €
pour chaque club cycliste ayant au moins 10 participants
– ristourne de 5 € par participant (ayant validé sa carte de
pointage aux contrôle) à chaque club cycliste

de 7h à 14h

route de 30 à 85km

VTT de 30 à 50km

Les présidents de clubs alléchés par cette offre promotionnelle
ont déjà prévu de rameuter toutes leurs troupes pour
l’occasion…et même d’amener leurs vétérans cachexiques en
voiture!

Une façon comme une autre de joindre l’utile à l’agréable.

nota: il convient de rappeler que la Charte sur la Publicité
adoptée par la FFCT interdit ce type de sponsoring

« …aucune organisation d’un club affilié ne
pourra être parrainée par une entreprise à but lucratif, sous
quelqu’appellation que ce soit, telle que :
– patronnée par…
– organisée par…
– avec le concours de…
– avec la collaboration de…
– organisation comportant un nom commercial
– etc. »

Des principes méconnus par la FSGT. Apparemment.

Un banquier à la tête des journalistes

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Un banquier à la tête des journalistes

La banque Crédit Mutuel vient d’accomplir « sa
révolution » en rachetant la totalité des parts du journal l’Est
Républicain
, le dernier journal qui manquait à son trophée de
chasse.

Ce rachat est « un mauvais présage pour l’emploi dans les
entreprises comme pour le pluralisme de l’information
« , selon
le Syndicat national des Journalistes (SNJ).

En une phrase, tout est dit.

L’information, la communication, les blogueurs en raffolent.

La plupart sont des amateurs à la fois lecteurs et
rédacteurs.

Ils sont, à leur manière, de petits vecteurs d’opinions.

A leurs cotés, la Presse professionnelle.

Une presse de journalistes?

Oui! mais pour combien de temps encore?

Une Presse de plus en plus formatée et monocolore entre les
mains de magnats.

Ainsi, aujourd’hui, la totalité de la Presse régionale
quotidienne de l’Est de la France est entre les mains d’un
banquier: le Crédit Mutuel.

Les Dernières Nouvelles d’Alsace, l’Alsace, Vosges Matin, le
Républicain Lorrain, le Journal de la Haute-Marne, le Bien Public,
le Journal de la Saône et Loire, le Progrès, le Dauphiné
Libéré,
tout appartient dorénavant au Crédit Mutuel.

Ne nous trompons-pas, l’uniformité et l’angle d’attaque de
l’information est déjà en marche depuis longtemps dans la Presse
écrite régionale.

Le dernier exemple en date est bien le traitement qui a été
réservé par l’ensemble des journaux de l’Est au Rallye de
France
automobile dont le pricipal sponsor était….le Crédit
Mutuel.

Un traitement univoque entièrement tourné vers l’automobile et
sa mascotte Sébastien Loeb. Sans aucun esprit critique parmi les
journalistes pour éclairer la face obscure de ce show
médiatique.

Des journalistes déjà aux ordres?

Comment pourrait-il en être autrement?

 

 

 

Rallye de France, quand les journalistes jouent la dérision

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Rallye de France, quand les journalistes jouent la dérision

« Je négocie avec brio la première épingle à
cheveux à la vitesse fulgurante de 36 km/h. Je précise que ça monte
! Bon, d’accord, à l’épingle suivante, je suis presque à l’arrêt,
avec 22 km/h au compteur. »

Dans le journal l’Alsace, ce matin, un journaliste
déguisé en coureur automobile parcourt la route des Cinq Châteaux,
entre Wintzenheim et Husseren, à bord de sa Twingo de service,
la moins puissante de tous les journalistes.

« J’espère que la caisse de vins qui traîne
encore dans mon coffre depuis la dernière Foire aux vins de Colmar
ne va pas alourdir ma caisse… »

Un article à l’humour corrosif qui ne devrait pas faire
franchement rire le Crédit Mutuel, actionnaire principal
du journal et sponsor du Rallye de France.

Toujours pas de journal « l’Alsace » ce matin

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Toujours pas de journal 'l'Alsace' ce matin

Les paniers des vélos porteurs sont vides.

La presse quotidienne régionale (PQR) est agitée de soubresauts
endémiques révélateurs d’une crise profonde.

C’est ainsi que ce matin encore et pour le deuxième jour
consécutif, le quotidien « l’Alsace » ne paraît pas.

La faute, cette fois, aux porteurs de journaux appartenant à la
filiale « Mediaportage » du journal qui réclament 15%
d’augmentation et 50 euros de primes pour chaque mois de l’hiver
passé. Un porteur est payé 0,0782 euro par
journal livré.

Qu’une entreprise de presse comme le journal « l’Alsace-le
Pays »
, dont l’actionnaire majoritaire est le Crédit
Mutuel,
ait choisi de fililaliser son portage est en soi déjà
révélateur d’un état d’esprit qui vise à ne pas mélanger les
métiers de la rédaction, de la fabrication et de la
distribution.

Or un journal est un tout.

Le produit fini à livrer dépend bien de l’ensemble des
personnels. Il suffit qu’un des maillons de la chaîne se grippe
pour que tout le cycle en pâtisse…Les cyclistes savent bien
cela.

Que « les petites mains » qui portent l’Alsace chaque matin 
demandent quelques miettes à coté des super-bénéfices que vient
d’enregistrer le Crédit Mutuel avec 1.19 milliard d’euros
en 2009, ne semble en rien excessif!

C’est en tous cas l’avis de Maxou.