Pâques en Alsace

Pâques 2010, le lièvre de Pâques est très présent en Alsace

Nous ne saurons pas à quoi ressemble Pâques en Alsace en 2020. Le confinement nous impose de ne pas visiter les villages qui rivalisent de décorations en relation avec la fête pascale. De même que nous ne verrons pas les petits-enfants chercher les œufs de Pâques dans le jardin.

Autrefois en Lorraine, d’où je suis originaire, entrecoupés de psaumes dont je n’ai pas retenu les paroles, les enfants qui passaient à midi dans les rues disaient en substance « il est midi, trempez la soupe! » aussitôt suivi d’un cracracra retentissant.

Rara, voir mon article de 2013

Les Rara nous cassaient les oreilles pendant toute la Semaine Sainte, (d Kàrwucha en alsacien, ce qui littéralement signifie en allemand la semaine du chagrin).

Destinées à suppléer l’absence provisoire des cloches, les crécelles donnent l’occasion aux jeunes villageois d’égayer la cité dans un concert de crécelles détonnant. Le matin, à midi et le soir.

Tout cela est devenu un folklore ancien.

La cloche de Fessenheim n’arrive pas à décoller pour Rome.Bon, ce n’est pas moi qui vais la conduire chez le pape.
D’abord, si elle ne trouve pas le chemin, il n’a qu’a venir la chercher avec la papamobile.
Bon, il a un emploi du temps chargé, mais y’a bien un garde suisse en récup. qui pourrait venir faire un saut avec la papamobile
Soyez chics, les gars, c’est une vieille cloche qui ne peut plus voler!
Elle a les ailes rabougries.

Dieu ne reconnait pas toujours les siens. On se souviendra longtemps de cette assemblée évangélique maudite. Ou alors, il existe des malentendus. Gérard l’Alsacien n’exprime pas toujours l’humour alsacien du meilleur goût. Mais on s’en fout.

Les potins du lundi

cloche de Fessenheim

Lundi de Pâques. Je ne suis plus très sûr de la chose mais, enfant, j’ai le souvenir que les cloches devaient revenir…


On a dit longtemps aux enfants qu’elles revenaient chargées de friandises qu’elles déversaient dans les jardins et les prés, sur les balcons des appartements.
Dans l’est de la France, pour remplacer les cloches « parties à Rome » pendant la Semaine Sainte, les enfants faisaient sonner leurs crécelles dans les rues, pour annoncer les offices. La crécelle remplaçait la sonnette de l’autel dans les paroisses et les monastères. (source)

Cette fête religieuse de Pâques est cette année particulièrement inhabituelle puisque Notre Dame s’est enflammée mettant croyants et civils en émoi. Il est vrai que notre autorité suprême de la République a su y mettre les formes pour que la communauté se rabiboche le temps du week-end prolongé de Pâques.

Mais demain, on imagine que les hostilités vont reprendre de plus belle.

Les grands experts vont se pencher sur le sinistre de Notre Dame. Peut-on réparer en cinq ans la vieille dame d’au moins huit cents ans? Surtout pas! trop d’eau partout. Les pompiers ont fait des progrès face à la puissance du feu, ils ont la puissance de l’eau. L’eau éteint l’incendie mais achève le désastre. C’est paradoxal. Va t-on refaire la flèche à l’identique ou pas? va t-on construire une charpente en béton? en acier? en carbone?

La France se sent redevenue bâtisseuse. L’argent? aucun problème! S’il le faut on se servira dans les tonnes d’or de la Banque de France. Au diable l’avarice puisqu’il s’agit de faire plaisir à Dieu!

Faites que les cloches s’envolent!

cloche de Fessenheim

Qu’est-ce qu’on peut faire, nous les terriens?

En cette veille de Pâques, il nous reste l’espoir de voir s’envoler toutes les cloches de la planète.

Arrêtons d’intellectualiser la violence aveugle qui nous frappe.

Qu’ils aillent tous au paradis ou en enfer et qu’ils nous foutent la Paix!

 

Les voyages d’une cloche

Mon article de 2012 sur les cloches rencontre toujours de fervents lecteurs en ces moments de fêtes pascales.

Et si les cloches ne revenaient pas? Continuer à lire … « Les voyages d’une cloche »

C’est cloche alors…

cloche de Fessenheim (vélomaxou)

Je suis encore passé ce matin et elle était là…

Cette cloche là n’arrive pas à décoller pour aller à Rome.

Pourtant Rome, c’est connu…

J’ai eu beau lui indiquer la direction (approximative) jusqu’après le pont Chirac de Fessenheim…rien n’y a a fait. Continuer à lire … « C’est cloche alors… »

Quelle cloche!

cloche de Fessenheim (vélomaxou)

C’est la sortie du mardi.

Banale.

Mais c’est la loi du sport.

On ne s’amuse pas toujours à pédaler.

Je n’ose imaginer l’ennui de ceux qui pédalent dans leur garage sur un home-trainer…

Alors, pour passer le temps, on observe les lieux. Même parcourus cent fois, on découvre toujours des choses nouvelles

Par exemple, la cloche de Fessenheim. Continuer à lire … « Quelle cloche! »

Pâques en Alsace

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Pâques en Alsace

Thann-vélomaxou

Pâques prend parfois des aspects inattendus en Alsace.

Comme ici cette façade décorée selon la tradition avec
l’inévitable lapin censé apporter oeufs, fertilité et
renouveau.

Rien de religieux, semble t-il à l’origine, dans cette
représentation imaginaire du lapin.

La couleur du lapin importe peu, sauf le vert qui est réputé
méchant…

Les communes alsaciennes mettent aussi leur point d’honneur afin
de bien fêter Pâques comme ici à Wintzfelden (Haut-Rhin) où les
espaces verts voient apparaître d’étranges créatures pour la joie
des enfants.

Ce matin, un lapin…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Ce matin, un lapin...

cliché vélomaxou Bad Bellingen

A coté des Allemands, les Alsaciens font figure d’amateurs.

Le lapin allemand de Pâques est manufacturé tout en plastique,
lisse, aseptisé et d’une taille respectable.

On se demande même s’il ne serait pas fabriqué en Chine en
grande série dans une usine de rotomoulage.

Ses deux incisives impeccablement ciselées ont de quoi déprimer
le dentiste le plus jovial. J’en connais…

Le bestiaire de Vélomaxou ne cesse de s’étendre au cours de ses
pérégrinations; hérissons, ânes, vaches montbéliardes et
vosgiennes, lamas, chevreuils, anguilles, cochons et volatiles.

Mais la plus bête de toutes ces bêtes semble quand même être le
lapin en plastique. Avant les vaches d’Helfrantzkirch et le cheval d’Ensisheim. Quand même!

 

 

Par quel hazard, notre mythologie religieuse s’est-elle affublée
d’un lapin devenu aussi ringard?… au point même que Chantal Goya
ait pu s’en emparer !

C’est dire…

Arrêtons d’enlaidir notre nature avec des créatures
artificielles en plastique!

Pâques en Alsace

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Pâques en Alsace

cliché Vélomaxou
Battenheim

Oeufs de Pâques et lièvres ornent les édifices publics en
Alsace.

La tradition pascale est respectée.

Cette fête chrétienne qui annonce la résurrection du Christ fait
appel à une iconographie qui peut surprendre. Tellement les oeufs
et le lièvre ont des origines incertaines.

Comment est-on passé de l’agneau sacrificiel, du sang et du pain
à l’oeuf et au lièvre?

Mystère!

Les exégètes se perdent en conjectures.

On dit même que l’oeuf serait à l’origine du monde…ce qui
contredirait les textes sacrés.

A ne plus rien y comprendre!

Mais les enfants vont demain envahir les jardins à la recherche
des oeufs divins apportés par le lièvre.

 

%d blogueurs aiment cette page :