Étiquette : potiron

En traction

Étonnant château. Savez-vous où il se trouve?

C’est un simple constat, le vélo est une traction arrière. Sauf le trikes ou le couché. Quelle importance de savoir ça? aucune. Je me demande si imaginer un vélo à traction avant présenterait un quelconque avantage…

Passons!

Aujourd’hui, le sud.

Spechbach -le-Haut
https://www.openrunner.com/r/12138464

Galère pour le retour, j’ai tangenté la capitale. D’Habsheim à Pulversheim, une complexité qui subsiste depuis vingt ans. Des encombrements inextricables, la rue de l’Ile Napoleon à Rixheim: trottoir, route, trottoir, route,…, la traversée de l’Ile Napoléon, d’Illzach, de Wittenheim, un bazar dont je n’avais plus idée. On oublie vite! J’ai bien fait d’en partir.

Aspach, une nuée d’hélicos passent au-dessus de ma tête. Certains ressemblent à des Chinook (l’Armée de l’Air en aurait loué deux début 2020)
Le Chinook est un mastodonte de 20 tonnes produit depuis 1961

regarder ce qu’est capable de faire un Chinook

Non vraiment Mulhouse ne sera jamais une ville de vélo.

La léthargie de cette Communauté de Mulhouse Alsace Agglomération me fait presque regretter mes vingt ans de militantisme passés là-bas.

En 2014, j’avais parcouru 1000 km dans l’agglo pour mesurer la cyclabilité de chaque communes

Lesquelles ont progressé? je me le demande encore…

Journée potiron

Les potirons sont partout. Pas possible de ramener une grosse citrouille sur nos vélos.

Jean m’avait réservé un parcours dont il a le secret.

Après Bad Bellingen chez nos voisins allemands, on a eu de la bosse.

Bamlach, Tannenkirch, Riedlingen, Liel, Obereggenen et Feldberg avant de revenir sur le plat à Müllheim. Poursuivre la lecture de « Journée potiron »

Kleinkembs

Ma copine de Bad Bellingen. Très séduisante.

Parcours allemand. Ne parlons pas du temps: 24°C un 14 octobre, du grand n’importe quoi!

Longer le Rhin coté allemand en prenant un peu de hauteur, c’est un de mes parcours préférés.

C’est la période des cucurbitacées et des confitures. On se sert soi-même et on paie. Poursuivre la lecture de « Kleinkembs »

Vive le potiron!

Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Vive le potiron!

cliché vélomaxou

Samedi 16 et dimanche 17 octobre, Logelheim fête le potiron.

L’occasion pour les cyclistes de se donner rendez-vous au coeur
de la plaine d’Alsace et de participer à cette attraction populaire
dorénavant bien ancrée dans la tradition.

En savoir davantage

Bohrerhof à Feldkirch, le zoo du potiron

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Bohrerhof à Feldkirch, le zoo du potiron

vélomaxou

Un circuit plat avec un temps printanier pour ce premier jour de
l’automne.

Cette ferme extravagante sait mettre en valeur ses produits et
on a plaisir à revenir la visiter chaque année.

Bohrerhof à Hartheim-Feldkirch
(magasin d’alimentation, légumes de saison et restaurant
gastronomique)

 

La course aux curbis

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, La course aux curbis

vélomaxou

Comme chaque année en cette saison, les cucurbitacés font leur
apparition en Allemagne et en Alsace.

De ce coté allemand du Rhin, les producteurs nous devancent.

D’un coté de la cour, le comestible et de l’autre, le
décoratif.

Des plantes toutes aussi extravagantes les unes que les
autres…

Histoires à dormir debout

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Histoires à dormir debout

Commençons par un exercice de démocratie cycliste dont seuls les
cyclotouristes ont le secret.

– « Bon, alors, on va où aujourd’hui? »

– « Pas de pluie en vue, 11°C… »

– « Bon, alors? »

– « Bof!… »

– « Bof, quoi? »

– « Kandern? »

– « Oh, non, pas Kandern! ça monte!… »

– « Bon, alors, Kandern?(gag) »

– « Non! du plat… »

– « Alors, allons revoir les potirons?… »

– « Soit! ça sera les potirons. A Feldkirch. »

Ils sont un peu en décomposition les potirons.

Même l’ours a revêtu un imperméable en plastique. Il a perdu
tous ses habits en kürbis après les dernières pluies.

Le crocodile commence à perdre ses dents; heureusement qu’un
expert en molaire est là!

Mais pour la queue, on ne pourra rien faire…la gangrène le
gagne petit à petit et l’issue semble être fatale pour le
saurien.

On goûtera à l’intérieur du magasin bio les produits maison et
surtout la liqueur de potiron qui rappelle le Campari,
nous dit Daniel en fin connaisseur, apparemment, de
Campari…avant de poursuivre jusqu’à Staufen juste le
temps de goûter à l’apfel-champagne torte.

Etonamment, le vent de sud fait monter la température de 3°C
très rapidement et, ce n’est pas vrai, nous n’avons pas du utiliser
les plaids que l’aubergiste tient à notre disposition sur la
terrasse.

Le retour s’effectuera en cheminant parmi les pistes cyclables
qui s’enchevêtrent et nous placent souvent dans l’embarras avant de
choisir le bon itinéraire.

92km de bonne humeur.

Petit gag du retour de nuit:

Chacun s’équipe peu à peu de ses plus beaux feux de position dès
Chalampé.

Tiens ma Géonaute a rendu l’âme…encore les piles!

Daniel arbore fièrement sa torche de casque.

A vous donner le tournis, la lampe de casque qui va de çi de là
au grè de son cheminement nocturne.

Voici enfin la route militaire de la Hardt.

La route trouée bien connue: elle nous invite à un gymkana
permanent.

Une voiture vient vers nous au pas dans la forêt.

Elle roule en feu de route.

Normal, elle évite les trous elle aussi.

Plus moyen de distinguer la route tellement nous sommes
éblouis…

Je l’arrête résolument en me plaçant au milieu de la chaussée
trouée.

Je vous laisse imaginer la suite…

Kürbiswelt, la planète du potiron

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Kürbiswelt, la planète du potiron

On n’en finit pas de fêter le potiron en ce mois d’octobre!

Cette fois, nous irons à Hartheim-Feldkirch à la « Bohrerhof », la
ferme de la famille Bohrer.

En fait, il s’agit d’un ensemble commercial doté d’un grand
magasin d’alimentation et d’un restaurant haut de gamme, le tout au
milieu des champs.

Le « Kürbiswelt » des Bohrer mérite le détour; on y découvre une
véritable « potiron-mania » dès qu’on entre dans la cour…La suite
en images…

 

Kürbis

Temps incertain en cette journée d’automne; les promeneurs
avaient déserté la Hardt.


Mais chemin faisant, je me suis arrêté devant une magnifique
exposition peu après Neuenburg à la ferme de Siedlung im Stein. Je
vous cite les noms évocateurs de ce florilège de potirons: –
Muscade de Provence – Patisson – Bleu de Hongrie – Rouge vif
d’Etampes – Lunga de Naples – Flat White Boer – Kobra- Amphora –
Pather – Jack O Laterne – Erdnusskürbis

Je poursuivrai ma randonnée par les hauteurs de Blansingen le
long des noyers d’où l’on admire la Forêt Noire aux reflets
changeants

Cucurbitacées

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Cucurbitacées

Les citrouilles occupent une large place dans les traditions
festives et culinaires en Alsace et outre-Rhin.

On en trouve des champs entiers comme ici du coté de Staufen.
Des citrouilles qui attendent qu’on les fête dignement avec ou sans
Halloween.