Étiquette : Blansingen

4 janvier 2015

Petit-Landau depuis les hauteurs de Bamlach

Janvier est le mois des commencements.

Pas pour le vélo qui attend en principe mars le mois où le printemps revient et où les Romains pouvaient se remettre en guerre. Poursuivre la lecture de « 4 janvier 2015 »

Publicités

Kleinkembs

Ma copine de Bad Bellingen. Très séduisante.

Parcours allemand. Ne parlons pas du temps: 24°C un 14 octobre, du grand n’importe quoi!

Longer le Rhin coté allemand en prenant un peu de hauteur, c’est un de mes parcours préférés.

C’est la période des cucurbitacées et des confitures. On se sert soi-même et on paie. Poursuivre la lecture de « Kleinkembs »

Sur la voie romaine allemande

Bad Bellingen, ville thermale allemande

Le printemps en été?

On ne sait pas! on ne sait plus!

Avec 11°C au compteur, je file au sud le long du Rhin. Poursuivre la lecture de « Sur la voie romaine allemande »

Une simple visite technique

Une petite dernière pour finir l’année, en forme de visite technique.

Un truc basique. Tout est très roulant.

A faire sans trop se poser de questions. Poursuivre la lecture de « Une simple visite technique »

Relâche

Du vélo, oui!

Mais à ma guise.

Je file à Chalampé et je traverse le fleuve.

Le Rhin depuis les hauteurs de Bamlach

J’irai voir le Rhin aujourd’hui où les promeneurs étaient nombreux à profiter de cette belle journée de novembre. Poursuivre la lecture de « Relâche »

Blansingen, mon parcours fétiche

C’est un de mes parcours fétiches.

Pourquoi?

C’est un parcours exotique qui chemine pour moitié coté français et pour l’autre moitié coté allemand. Avec forêt, vigne, plat, relief des coteaux, verger, Rhin et bateaux, routes paisibles.

Poursuivre la lecture de « Blansingen, mon parcours fétiche »

Sur les hauteurs de Blansingen

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Sur les hauteurs de Blansingen

vélomaxou

Quatre vingts kilomètres et des poussières.

Et quelques bosses au milieu.

Juste de quoi se hisser à Blansingen au dessus de Efringen
Kirchen.

Voir le Rhin et Bâle au loin était difficile à cause de la
brume.

Retour par le grand canal.

Un parcours de découverte pour Jean-Marc qui a eu bien du mérite
de supporter les joyeux drilles.