Étiquette : Schlucht

Sortie motos à la Schlucht

Titre humoristique pour dire que même si vous n’êtes pas motards, on va faire aujourd’hui de la moto.

Je suis parti de Thann en direction de Wildenstein puis j’ai gravi le col de Bramont et son tapis d’enrobés tout neuf. Ensuite j’ai pris « la route des Américains » pour me hisser sur la route des Crêtes jusqu’au col de la Schlucht.

J’ai compté: onze motos en file m’ont dépassé sur ce tronçon pénible à 7% sur sa deuxième moitié. C’est pour cette raison que nous sommes nombreux à ne plus « faire » la montagne vosgienne le WE à vélo.

Dommage que le Parc n’arrive pas à promouvoir « les mobilités douces » comme cela se fait dans d’autres régions. Par exemple pourquoi ne pas réserver des petites routes comme la route forestière du col Amic depuis Wuenheim aux cyclistes?

Un motard courageux est venu parlementer sous les objectifs de FR3

D’autres s’étonnent que la navette en bus soit supprimée cette année et d’autres préconisent des solutions radicales comme interrompre la route des Crêtes au col du Haag et après la Schlucht avant la réserve naturelle de Tanet-Gazon du Faing.

Tous s’insurgent de la passivité de l’état et de l’absence de contrôles des autorités…alors que pendant le confinement on était capable d’arrêter un vététiste en montagne à l’aide d’un hélicoptère! Comme on dit « deux poids-deux mesures »

Au retour, j’ai repris la route des Crêtes jusqu’au col Amic où j’ai rejoint Thann ensuite.

De nombreux motards comme d’hab! mais pas seulement. Cet après-midi des centaines de voitures et de camping-cars stationnés le long de la route et à proximité des auberges…et des cyclistes venus nombreux des Pays-Bas qui adorent pédaler ici. Ceux qui montaient le Grand Ballon n’étaient pas tous en état d’affronter la pente dans son intégralité. Après l’auberge du Ballon, j’en ai vu s’arrêter et « méditer » la tête affaissée sur le guidon. Je compatis car je sais que le GB est redoutable surtout sous la chaleur.

La route des Crêtes vosgiennes est propice aux motos s’il fait beau et si c’est le week-end. Quoi de plus normal! Seulement les autres utilisateurs de la montagne ont en marre de ce bruit infernal.

Alors aujourd’hui ils l’ont dit.

Loïc Minery a pris la parole après être venu en marcheur depuis Munster

Regroupés au col de la Schlucht, marcheurs, randonneurs et cyclistes s’étaient donnés rendez-vous pour un pique-nique protestataire sous l’égide du Collectif SOS Massif des Vosges (le collectif pour la quiétude et la sécurité dans le massif des Vosges)

Marie-Paule Gay, maire d’Aubure
Joël Mansuy, maire de Bourbach-le-Haut

Environ 200 personnes sont venues écouter les intervenants parmi lesquelles quelles personnalités politiques et élues et une représentation du groupe local Thur-Doller d’Alsace Nature.

Notamment…

  • Antoine Waechter, conseiller municipal à Fulleren. Il s’étonne de voir Mulhouse silencieux et désert le dimanche. Il sait que les habitants se réfugient en masse sur le massif où ils retrouveront…le bruit de la ville qu’ils ont cherché à fuir.
  • Marie-Paule Gay, maire d’Aubure
  • Joël Mansuy, maire de Bourbach-le-Haut
  • Frédéric Hilbert, adjoint au maire de Colmar chargé des mobilités venu à vélo depuis Colmar
  • Loïc Minery, élu mulhousien, vice-président à M2A venu à pied depuis Munster

Étrangement aucun représentant du Parc Naturel Régional des Ballons Vosgiens (PNRBV) et aucun représentant du Club Vosgien.

Le PNRBV fait la fine bouche, il propose une table ronde à laquelle le Collectif s’oppose estimant qu’on a trop tergiversé sur ce dossier des nuisances…et Le Club Vosgien préfère s’attaquer aux VTT semble t-il plutôt qu’aux nuisances sonores.

La maire d’Aubure est venue dire que sa commune voit passer jusqu’à 800 motos en une journée tandis que le maire de Bourbach-le-Haut demande plus de contrôles sur les émissions sonores des motos tout en annonçant une réduction de la vitesse à 30km/h dans la traversée de sa commune.

toutes les banderoles de dangereux activistes filmées par la gendarmerie.

Un important service d’ordre encadrait cette manifestation pourtant bon-enfant, un dispositif qui a surpris les habitués de la Schlucht.

Puis j’ai repris ma route…

Xonrupt depuis le Chitelet
Scènes habituelles les jours d’été sur la route des Crêtes
Le Markstein
Pas de doute, on comprend pourquoi les motards ont la cote auprès des aubergistes
Le Grand Ballon

On peut encore signer la pétition en ligne contre les nuisances sonores ici

Les motards nous mettent en colère

C’est Gérard qui m’écrit.

sauf si je l’ai loupé, je n’ai pas vu de billet sur la pétition

en cours de sos-massifdesvosges.fr  ici :

http://www.sos-massifdesvosges.fr/?p=1015

Cela me semble pourtant une cause à défendre; samedi j’ai fait le

Platzerwazel puis la route des crêtes jusqu’au Grand Ballon et retour

par le HWK : c’était affolant toutes ces motos !

Je ne peux évidemment pas me défiler. Ce Collectif auquel je viens d’adhérer vise à protester contre les nuisances des motards sur le massif vosgien.

J’ai consacré des dizaines d’articles à ce sujet sur mon blog.

Montée du Grand Ballon (images 2012)

Voila un thème qui revient en débat épisodiquement quand les beaux jours arrivent. Ne pas s’emballer trop vite, le 19 avril 2012 j’écrivais sur mon blog « la routes des Crêtes va être limitée à 70km/h sous l’impulsion de deux conseillers généraux, Jean-Jacques Weber (Saint-Amarin) et Alain Grappe (Guebwiller)(web l’Alsace 19/04). » (voir l’article)

Le 22 janvier 2013, on évoque à nouveau les motards dans le journal DNA. Le but serait de  limiter l’usage des motocyclettes dans les cols vosgiens . Plus particulièrement les samedis et les dimanches dans les cols haut-rhinois du massif, à l’exception de trois passages importants : les cols de Sainte-Marie-aux-Mines, du Bonhomme et de Bussang (RN 66) (DNA 22 janvier).

En 2013 toujours, on sentait poindre à nouveau la montée du mécontentement et j’écrivais « la question revient sur la place publique aujourd’hui avec une pétition visant à demander que dès le printemps 2013, un dimanche de chaque mois, d’avril à novembre, soit exempt de tout véhicule à moteur sur la Route des Crêtes.« (voir l’article du 25/2/2013)

La limitation de la vitesse à 70 km/h aurait pu constituer une alternative acceptable au tout interdit. Oui mais voila depuis bientôt huit ans que la mesure est prise, aucun motard ne la respecte et les verbalisations sont rares. Installer des radars fixes sur la route des Crêtes? on sait ce qu’il en adviendrait…

Alors, soit pour un pique-nique à la Schlucht le 19 juillet!

Et comment on y va à la Schlucht? A vélo bien sûr!

J’organise un départ depuis Thann. Départ 8h30 heures école maternelle du Kattenbach au bout de la piste cyclable du Rangen . Repas tiré du sac. Possibilité de prendre le circuit en cours de route à…

  • Saint-Amarin devant Hôtel du Cheval Blanc 9h15
  • Kruth piste cyclable derrière l’église 9h45
  • Wildenstein mairie 10 heures
  • à partir du pied du col de Bramont, chacun monte à sa main. Je grimpe à allure bucolique. Ne pas se presser nous avons deux heures pour parcourir les 20 km restants.
  • arrivée prévue à la Schlucht 12h.
  • retour par itinéraire libre.

On longe la Thur jusqu’à Kruth, puis col de Bramont (avec enrobés tout neuf), puis La Bresse, puis col des Feignes, col de la Schlucht soit 45 km et 1100 m

accéder à la trace du parcours

Si c’est pour se retrouver avec un océan de bagnoles garées sur des kilomètres le long de la route, qu’on ne compte pas sur moi pour venir aggraver le problème.

Balade dans les Hautes Vosges

lac de Longemer depuis la route des Crêtes

Je le savais.

Tous les cyclistes locaux le savent: en période estivale, les Hautes Vosges ne sont pas favorables au vélo.

C’est tout simplement la rançon du succès des promoteurs de ce massif (dont je fais un peu partie modestement). Poursuivre la lecture de « Balade dans les Hautes Vosges »

Gaschney-Hohneck-Tanet à VTT

Les Hautes-Vosges à VTT sans modération (col du Schaeferthal)

Difficile journée, mais temps magnifique et paysages somptueux.

Je voulais rafler ces cols muletiers des Hautes-Vosges que je n’avais pas encore grimpés. Poursuivre la lecture de « Gaschney-Hohneck-Tanet à VTT »