Étiquette : selle

Grasse et la pluie

Grasse.

On ne présente plus Grasse, cette ville capitale mondiale du parfum.

Pourtant je n’ai rien senti en la parcourant le matin du 19 avril en direction du col du Pilon.

Accueillis sous les flonflons d’un triathlon, vous voici perdus au milieu de la masse des compétiteurs. Poursuivre la lecture de « Grasse et la pluie »

Ça s’en va et ça revient

selle Proust (mod.déposé)

Encore une fois, le vélo est montré du doigt au motif qu’il handicaperait les capacités sexuelles des femmes…

C’est du quotidien gratuit Metro  (celui qu’on lit dans le métropolitain parisien le soir en rentrant du boulot) que vient l’information … Poursuivre la lecture de « Ça s’en va et ça revient »

La selle à trous, sésame sexuel?

C’est une histoire lancinante qui revient: la selle est-elle l’ennemie de notre sexualité?

Encore une fois, les experts es sexologie se penchent sur le sujet.

Les femmes seraient elles aussi concernées dès lors qu’elles enchaînent plus de deux heures de vélo consécutives.

La selle à trous serait le remède.

Il est vrai qu’à force de » trouer » nos selles, on ne vas plus savoir où s’assoir. Poursuivre la lecture de « La selle à trous, sésame sexuel? »

Zéfal vous met au light

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Zéfal vous met au light

Zéfal light pack S

Régime jockey pour cette sacoche de selle Zefal qui ne pèse
que…40 grammes.

Et ce n’est pas seulement son avantage, le prix va aussi vous
surprendre.

A plus de 0,25 euro le gramme, ce joli accessoire fabriqué en
PRC (c’est à dire en République très Populaire
de Chine)
va aussi alléger votre porte-monnaie de telle
sorte que vous monterez encore plus vite les cols vosgiens.

 

Les freins du vélo

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les freins du vélo

fotolia

Oui, et alors?

Bien sûr qu’il y en a, des freins au vélo!

On commence par le premier: la selle!

La selle? un frein?…

Oui, la selle est le premier frein du vélo; au bout de 500
métres, on a mal aux fesses…Alors on s’arrête. Tout seul.

Et on marche à coté du vélo.

Combien de vélos rongent leur frein de ne pas avoir été à la
hauteur du point de vue de selle!

Pourtant les constructeurs se sont ingéniés à les rendre
confortables, les selles.

Au début, ils ont fait des trous ronds puis allongés, les
trous.

Après tous les ressorts à boudin imaginables…

Alors, ils ont mis du gel derrière du plastique transparent, le
gel. Pour qu’on voit qu’il y en a.

Vous ne pouvez pas avoir mal puisqu’on a mis du gel!

Le gel, c’est l’argument imparable qui vous rappelle le moelleux
de votre fauteuil de salon.

Du gel, on en met bien dans les cheveux; alors pourquoi pas
aussi aux fesses?

Pédaler dans du gel, c’est un peu comme pédaler dans la semoule,
non? ou de la vaseline?

Non, ce qui déconcerte les nouveaux venus au vélo, ce sont les
selles en forme de fusée des cyclistes…Comment peut-on tenir
là-dessus pendant des heures? sans que la fusée reste soudée au
postérieur?

Nos vieux cyclos ont tout essayé: des selles « rodées » à la main,
s’il vous plait! des selles graissées à l’huile de pied de boeuf;
c’est le pied!

Imaginez ces forçats du vélo masser leur selle pendant des
heures, les doigts enduits de graisse!…

Il parait même qu’à force la selle « épouse » votre
postérieur…On ne la sent plus.

Dans les moments critiques, aux temps épiques du cyclisme, on
parlait même de ceux qui glissait une belle escalope crue entre le
cuissard et la selle. Pour adoucir la souffrance d’un clou mal
placé.

Quelle époque barbare!

Maxou vous fait une confidence: si les cyclistes aguerris n’ont
plus mal aux fesses, c’est parce qu’ils pédalent en évitant de trop
s’assoir. Facile à dire!…

A propos des selles: on nous aurait menti à l’insu de notre plein gré?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, A propos des selles: on nous aurait menti à l'insu de notre plein gré?

Selle Spongy Wonder

Voila qu’un certain professeur Schrader (comme les valves de vélo!), prétend que faire du
vélo rend les mâles cyclistes impuissants!

C’est dans « Rue89″
qu’on en saura davantage…

(Hugues Serraf)

Seul remède, la selle sans bout pointu!

On consultera le site de Spongi Wonder dont la traduction ne manque pas
d’humour…

…Et aussi les selles
Proust
  (sans jeu de mots)