C’est quand il y en a beaucoup…


C’est quand il y en a beaucoup…que cela devient un
problème.

Paraphraser le ministre Hortefeux, c’est facile et de mauvais
goût.

Pourtant quand en montant le Grand Ballon avec son vélo et qu’on
est dépassé ou croisé en une heure par 267 motards, il y a de quoi
se poser des questions…

La montagne vosgienne est devenue le terrain de prédilection des
motos.

Au diable la quiétude!

Au diable le respect de la nature!

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s