Jour : 11 avril 2011

Le pont de l’ile Napoléon bientôt fermé

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le pont de l'ile Napoléon bientôt fermé

Vue depuis le pont de l’espace
portuaire-Illzach

Cette information ne concerne que les usagers locaux qui passent
par là, parfois quotidiennement.

Voici le texte publié par la communauté d’agglomération:

Le tablier du pont enjambant l’espace portuaire à Ile
Napoléon présente des signes préoccupants de fragilité.

Le Département, propriétaire de l’ouvrage, a recherché la
solution technique présentant les meilleures garanties d’efficacité
tout en nécessitant un temps de fermeture aussi court que possible,
compte tenu de l’importance du trafic relevé sur ce site.

Il en résultera une gêne sensible pour les usagers. Aussi,
paraît-il opportun de les en avertir dès à présent.

En principe, le chantier se déroulera de la mi-juin à fin
août, période pendant laquelle le pont sera totalement fermé à la
circulation.

Un joyeux bazar en perspective…

Les cyclistes revenant du Pont du Bouc sont priés de passer par
la Grünhutte pour rejoindre le nord de l’agglo.

 

Faire un créneau en fixies

Certes les medias parlent du fixies comme une nouveauté en ce
moment, mais le phénomène existe depuis longtemps.

Aux USA.

Cela dit, son développement en Europe va rapidement poser des
problèmes de sécurité puisque le fixies, qui rappelons-le n’a pas
de freins mais un pignon fixe, n’est pas conforme au code de la
route.

A tel point que la FFCT s’est fendu d’un article dans sa revue
Cyclotourisme d’avril pour dire tout le mal qu’elle en
pense!

Bof!

Commençons déjà par verbaliser tous ceux qui nous empestent la
vie avec leurs décibels et leurs pots d’échappement percés!

Les pompiers, c’est pas automatique

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les pompiers, c'est pas automatique

Maxou va t-il cracher le morceau?

Il se le demande depuis deux jours…lui qui a la fibre publique
dans les tripes.

Il faut pourtant s’engager à le dire à la lumière d’un
événement: la promptitude de nos secours routiers n’est pas
automatique.

Ainsi donc, samedi 9 avril, deux cyclistes ont chuté sur la
piste cyclable entre Ensisheim et Pulversheim à hauteur du terrain
d’aéromodèlisme. Une piste parfaitement repèrée sur une carte au
1/100.000e de l’IGN que tous les cyclistes de la région connaissent
et même les pratiquants du terrain d’aéromodélisme qui la
jouxte.

Le centre de secours d’Ensisheim est à trois kilomètres de
l’endroit.

Oui, et alors?

Alors, il a fallu, après l’auto-diagnostic du Samu régulateur,
qu’un obscur centre d’appel téléphonique des sapeurs pompiers situé
à 40km de là à Colmar vienne créer un grain de sable dans la
promptitude légendaire des secours.

Un interlocuteur incapable, hélas, de localiser l’emplacement de
l’accident, cherchant des étangs et des lisières de forêt sur une
carte avant de pouvoir dépêcher un véhicule.

Un quart d’heure pour expliquer où nous nous trouvions au point
même que les aéromodèlistes voisins ont pris leur voiture pour
aller au devant des pompiers locaux et les guider!

Cinq minutes après, ils étaient là!

La morale de cette histoire, s’il y en a une, c’est qu’il ne
faut pas compter sur la promptitude des secours en plaine d’Alsace
sur une piste cyclable fréquemment empruntée. Cela n’a pas valeur
statistique, mais valeur d’exemple.

Il faut peut-être même moins y compter, sur cette promptitude,
que si vous êtes coincé dans une faille rocailleuse de l’aiguille
du Midi!

Le comble!

PS: entendons-nous bien: les hommes du feu ne
sont pas en cause; en revanche, le système qui vise à centraliser
les appels de secours est fortement contestable en raison de son
manque de fiabilité.Même si l’on comprend que plus personne parmi
nos gouvernants ne veut payer des « gens du cru » derrière un
téléphone. Idem pour le GDF, l’EDF et le téléphone dont les accents
chantants nous rappellent Ouagadougou.

 

A l’assaut des pommiers en fleurs de la Forêt Noire

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, A l'assaut des pommiers en fleurs de la Forêt Noire

vélomaxou

Les vergers de Forêt Noire sont en fleurs.

C’est le moment d’y aller.

Les coteaux au-dessus de Auggen sont un  ravissement.

On cheminera par Vögisheim, Feldberg avant de rejoindre
Kandern.

Puis on s’engengera dans cette délicieuse vallée qui mène à
Marzell d’où l’on aperçoit les hauteurs du Hochblauen à 1165m.

Je suis vigilant, mes « coups de coeur » ne sont pas usurpés.

Cette randonnée là mérite effectivement « le coup de coeur de
Vélomaxou ». Sans aucun doute, pour peu qu’on ait ses petites jambes
un peu affûtées pour avaler les 1200 mètres de dénivellée!…Mais
vous ne le regretterez pas, vous en aurez « pour votre argent », et
en plus gratuitement!

Elle est pas belle la vie?