Étiquette : forêt noire

Oberkirch, des cols routiers

Rebstock Waldum Hôtel Kappelrodeck. J’adore cet habitat traditionnel de Forêt Noire

Oberkirch, c’est là-haut du coté d’Offenburg en Forêt Noire. On y va donc grimper un dizaine de cols à vélo proposés par le Club des Cent Cols.

Au retour, je compte et recompte, il manque trois cols à l’appel, la trace GPS enregistrée est formelle. C’est rageant.

907/756/621, trois cols qu’on a zappés sans s’en rendre compte

Cette chaude journée se soldera donc pas un parcours de 73 km, 1500m et 10 cols. La faute à qui? à moi qui n’ai pas vu que je manquais deux « aller et retour » sur la trace pourtant affichée sur le GPS. GPS vieillissant, soleil éblouissant et contre-jour sur l’écran.

Quel dommage! Surtout qu’on ne va pas là-bas tous les jours…

Cela dit, sur le plan physique, on était plutôt limite et la montée à la cote 998 nous a « tuer » comme disait l’autre. Le compteur thermique affichait jusqu’à 34° et il fallait économiser le bidon.

Le paysage en vallée est toujours aussi éblouissant, c’est un paysage à la Heïdi, façonné par des siècles de culture germanique. Ici l’agriculture est composée de vignes et de fruits. On secoue aujourd’hui les pruniers. Un câble attaché au tracteur muni d’un vibreuse et les fruits tombent par centaines sur la toile déployée au sol.

Les grosses pommes rouges font envie, mais ne sont-ce pas celles qu’on retrouve dans les supermarchés, farineuses et sans goût? je ne le sais pas.

Les cols grimpés….

  1. DE-BW-0307
    Tiergartner Höhe
  2. DE-BW-0390a
    Rotebene
  3. DE-BW-0835
    Bosensteiner Eck
  4. DE-BW-0998
    Kohlgrübe
  5. DE-BW-1005 Hübscher Platz
  6. DE-BW-0761a
    Horneck
  7. DE-BW-0643
    Kleine Steig
  8. DE-BW-0405
    Kleinebene
  9. DE-BW-0514
    Hochebene
  10. DE-BW-0466
    Hütten

Même préparé, un voyage à vélo réserve des surprises inattendues.

En Allemagne, ce sont les déviations « umleitung ». En ville, ça va. En montagne demerden sie sich! comme vous allez le voir…

Je croyais que les motards allemands étaient plus raisonnables chez eux que lorsqu’ils viennent sur la route des Crêtes vosgiennes. Que nenni! Sur la Schwarzwaldhochstrasse, c’est un festival, plus exactement un circuit de vitesse. D’autant que le revêtement est hautement sécurisant! Pas comme chez nous.

Fini de rigoler, à nos vélos!

A la sortie d’Oberkirch, on commence par une belle piste cyclable au cœur des pommiers
Avec le Tiergartner Höhe, notre premier col nous donne un avant-goût de ce qui nous attend. Pourtant il n’est qu’à 307m perché sur les hauteurs du vignoble de Ringelbach

On s’applique et on songe à la suite
les sorties de boucle sont propices à découvrir la suite de la pente
Et en plus c’est un aller-retour! faire des cols pour les redescendre ensuite, c’est un jeu cynique, non?
En redescendant, on se rend mieux compte de la pente qui avoisine 15%.
Aller-retour au col de Rotebene
A partir de Kappelrodeck, c’est la grimpée au col de Bosensteiner qui nous attend
La montée à la Haute Route de Forêt Noire est terminée. On a grimpés 800m de dénivelée assez harassante depuis Kappelrodeck.
La pause casse-croûte bien méritée au Schliffkopf
Au Zuflucht, voici une route barrée qui compromet notre retour. Que faire? on va tenter quand même…
En face, on distingue la route descendante en travaux. Ne pourrait-on pas descendre en parapente avec nos vélos accrochés aux pieds?
qu’est-ce qu’ils veulent les raders?
décollage
C’est samedi, l’entreprise n’est pas là
Ouf, sauvés! le tronçon en travaux est terminé. Le Kleine Steig est juste après la barrière.

A Oppenau, on n’est pas tirés d’affaire. D’abord le centre est en travaux, puis le concepteur du parcours nous envoie dans une galère au-dessus de la ville…une pente à 16% et plusieurs kilomètres dans les cailloux où il faudra marcher

Sympa le centre ville d’Oppenau, les lieux semblent inhabités
Les vieux grognards en déroute à Oppenau dans une pente à 16%. C’est pas juste!
Oppenau en contrebas
Kleine Ebene
A Hütteneck, le fermier est sympa. Il a mis en libre-service la bière Rothaus, le kirch, la poire…et l’eau pétillante, tarif unique 1 euro, hic!. Mais c’est pas frais
Retour à Oberkirch.

Trace GPS

https://www.openrunner.com/r/10454507

Des VTT crevants

Il ne fait pas bon faire du VTT à Oberkirch (Forêt Noire).

Six vététistes en ont fait la mauvaise expérience, victimes de crevaisons multiples.

La cause, des vis plantées dans des racines et dissimulées sous des feuillages.

(source Badische Zeitung)

Faut-il instituer un péage sur la route des Crêtes?

http://dai.ly/xdew7v

Sujet ô combien polémique, la question des motards dans le massif vosgien revient chaque année en discussion à la belle saison dans les médias.

Hier encore, j’ai pu le constater au col Amic, les motards sont légion à parcourir les routes du massif vosgien.

Entendons-nous: arrêtés, ils sont plutôt sympas, les motards! Poursuivre la lecture de « Faut-il instituer un péage sur la route des Crêtes? »

Sulzburg, quatre cols à VTT en Forêt Noire

Les chemins de Forêt Noire sont généreux

Un, deux, trois,…où est mon quatrième col?

C’est à la fin de mon itinéraire que je m’aperçois que j’ai manqué mon premier col.

Demi-tour, je vais le chercher. Poursuivre la lecture de « Sulzburg, quatre cols à VTT en Forêt Noire »

Bâle-Grafenhausen à vélo

La météo en Forêt Noire est parfois capricieuse

Je reviens d’un séjour en Forêt Noire depuis Bâle.

Deux jours dans le sud du massif en compagnie de cyclos suisses.

Quitter Bâle en direction de l’Allemagne n’est pas toujours drôle tant la banlieue bâloise est envahissante.

Poursuivre la lecture de « Bâle-Grafenhausen à vélo »

Trois cols autour du Blauen à VTT

Schloss Burgeln

A kalte Küche, le chalet est vide. Une photo et je file.

Je file lentement car ça monte entre 8 et 15% pendant 7 kilomètres.

Autant dire que ma vitesse ne dépasse pas 6km/h; mais c’est mieux qu’à pied.

C’était quitte ou double. Poursuivre la lecture de « Trois cols autour du Blauen à VTT »

Vélo, vélo, vive l’été!

Avec l’été, les parcours vélo peuvent s’étendre et se répandre tout autour de la ville.

On peut aussi aller plus loin sans crainte d’être surpris par la nuit. Poursuivre la lecture de « Vélo, vélo, vive l’été! »

En Forêt Noire aussi

Badische Zeitung

Sept morts sur la route en trois semaines en Forêt Noire.

Le massif allemand n’échappe pas à l’hécatombe.

Des motos, mais aussi des voitures qui se percutent. Poursuivre la lecture de « En Forêt Noire aussi »

Motards, l’hécatombe 2014 a commencé

Deux morts en Forêt Noire, un sur la route des Crêtes vosgiennes, l’hécatombe de motards tués au guidon de leurs machines a commencé ce week-end dans nos massifs montagneux.

Un autre motard s’est tué le 10 avril dernier dans la descente de la Schlucht.

Il semble que les pouvoirs publics sont impuissants des deux cotés du Rhin à endiguer le phénomène. Poursuivre la lecture de « Motards, l’hécatombe 2014 a commencé »

VTT itinérant, quels bagages?

Voyager à VTT

Vous le savez, j’ambitionne de traverser la Forêt Noire cet été à VTT.

Je cherche encore des coéquipiers pour ce projet (voir mon article).

J’envisage la solution de transporter mon bagage plutôt que d’avoir recours à un véhicule accompagnateur, question de principe.

Avant de partir, il faut savoir fixer ses conditions de réussite…et mettre le maximum de chances de son coté.

Poursuivre la lecture de « VTT itinérant, quels bagages? »

Schönwald, sans restriction

Pédaler en Forêt Noire est un vrai plaisir.

Pour mieux apprécier la nature, le VTT s’y prête avec excellence.

Essayons les environs de Schönwald…non loin de Villingen-Schwenningen

Schönwald

Poursuivre la lecture de « Schönwald, sans restriction »

Quatre bosses sans conséquence

Müllheim depuis les hauteurs d’Auggen

Après les collines sous-vosgiennes hier, je profiterai aujourd’hui de la clémence du temps.

Les rafales de vent ont disparu, les giboulées aussi.

On se contentera de 10 à 12°C. Poursuivre la lecture de « Quatre bosses sans conséquence »

Travaux d’hiver

Étonnamment, cette discipline d’hiver m’absorbe aussi l’été.

Celle qui consiste à construire des itinéraires de VTT.

Guidé par la soif d’itinéraires nouveaux, je défriche…

Oui, je sais, les pros de la discipline vont sourire, surtout ceux qui ne souhaitent pas s’embarrasser et qui préfèrent s’engouffrer sur les chemins balisés et pré-étudiés.

Avec carte ou avec GPS, je dois donc en passer par là: marquer sur la carte tous les cols du voisinage, les relier entre-eux et tenter de construire un itinéraire acceptable sur le plan physique et sur le plan touristique. Autant joindre l’utile à l’agréable.

La Forêt Noire, toute proche, est propice à mes expérimentations.

Wiedener Eck-Kreuzweg à faire l’été

A faire l’été.

Un beau voyage en Forêt Noire.

Rejoindre d’abord Staufen qu’on aime tant. Poursuivre la lecture de « Wiedener Eck-Kreuzweg à faire l’été »

Balade en Forêt Noire

A tous ceux qui aiment la Forêt Noire et ses paysages changeants
et verdoyants, voici une invitation au voyage.

A pied, à cheval, à vélo.

Cela va de soi!

voir aussi ce
récit

 

Les cols du Bade-Wurtemberg

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les cols du Bade-Wurtemberg

vélomaxou

De belles images de Forêt Noire aujourd’hui avec trois cols au
programme*.

Oui, ce sont de petits cols qui nous portent vers 1000 mètres
d’altitude.

Comme dans les Vosges.

Mais mis bout à bout, ces petits cols font 2300 mètres de
dénivelées à la fin de la journée.

Heureusement, le temps orageux de la fin de journée ne nous
touchera pas et notre retour se fera au sec, après 8 heures de
vélo!

Au total, belle journée ensoleillée avec jusqu’à 30° de
température.

Après Staufen, on gagnera Munstertal, puis on se dirigera vers
cette belle ascension qui mène au col du Wiedener-Eck.

Une erreur de chemin nous fera prendre un raccourci muletier
pour rejoindre le bon itinéraire.

Puis, après la descente sur Wieden, on rejoint Utzenfeld et Prag
pour grimper le col du Weissenbachsattel et Herrenschwand.

Après Schonau, déviation!

Le conducteur de la pelleteuse ne nous laisse pas passer…on
prend donc un chemin parallèle dans la forêt en direction de
Neuenweg.

5km de chemin muletier en récompense!

Enfin, le col du Sirnitz est en vue.

Retour par Badenweiler.

152km-2300m

Mérite le coup de coeur, à la condition d’avoir ses jambes des
bons jours!

Les débutants doivent s’entraîner avant…

*les amateurs de cols seront comblés:
« 
l’Association des 100 cols » en a recensé très
précisément 542 rien que pour le land de
Bade-Wurtemberg!

 

 

A l’assaut des pommiers en fleurs de la Forêt Noire

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, A l'assaut des pommiers en fleurs de la Forêt Noire

vélomaxou

Les vergers de Forêt Noire sont en fleurs.

C’est le moment d’y aller.

Les coteaux au-dessus de Auggen sont un  ravissement.

On cheminera par Vögisheim, Feldberg avant de rejoindre
Kandern.

Puis on s’engengera dans cette délicieuse vallée qui mène à
Marzell d’où l’on aperçoit les hauteurs du Hochblauen à 1165m.

Je suis vigilant, mes « coups de coeur » ne sont pas usurpés.

Cette randonnée là mérite effectivement « le coup de coeur de
Vélomaxou ». Sans aucun doute, pour peu qu’on ait ses petites jambes
un peu affûtées pour avaler les 1200 mètres de dénivellée!…Mais
vous ne le regretterez pas, vous en aurez « pour votre argent », et
en plus gratuitement!

Elle est pas belle la vie?

Deux minutes de bonheur

Images vélomaxou-musique « funk in deep
freeze » alex tissot

Deux minutes de bonheur!

Seulement?

Non, je plaisante.

La randonnée dure bien plus longtemps.

Mais c’est juste pour donner un aperçu de notre sortie
cycliste.

Pour ceux qui aiment les images de vélos.

Ici, entre Schliengen et Kandern en Forêt Noire.

 

Forêt Noire dans le brouillard

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Forêt Noire dans le brouillard

Badenweiler ne brillait pas de mille feux.

Pas de guirlandes en ville en cette veille de fêtes.

La ville thermale plongée dans la brume n’inspirait que
tristesse.

Vivement 2011!

Images

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Images

vélomaxou

Un petit tour suffit.

Après plusieurs semaines de dénivellées, on se contentera d’un
voyage à plat.

Retourner là où l’on n’allait plus.

56km de flâneries et même d’oisiveté…et pourtant tant de
choses à voir ou à revoir…une façon de préparer l’arrière
saison.

On attendra le bateau de ravitaillement en carburant fraîchement
repeint qui s’avance au pas dans l’écluse de Niffer…pour
rejoindre Mulhouse.

Une piste en construction au Pont du Bouc…

Au loin les éoliennes de la Forêt Noire…

…Et, surprise! les daims de Grünhutte, juste avant de
rentrer.

Sortie en Forêt Noire

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Sortie en Forêt Noire

vélomaxou

Revenons sur notre sortie en Forêt Noire de dimanche 16
mai.

En fait, on se mettra « en jambes » pendant 38 km au départ de
Hausen non loin de Breisach.

Le massif au loin est menaçant.

Une première averse nous forcera à marquer une pause tandis que
les vététistes des environs forcent le pas pour rentrer chez
eux.

Les allemands ont le culte du vélo.

On le sait.

On croise des familles avec petits et grands sur des vélos.

Les touts petits dans des remorques.

A Waldkirch, la route vient d’être fraîchement inondée par un
orage.

La montée vers Kandel commence dès la sortie de Waldkirch.

On hésite un peu, vu l’heure tardive: il est déjà 16heures
passé…

La montée est régulière jusqu’à la fin des alpages au
Gasthof Altersbach avec 6 à 7% de pente (notre cliché).

Puis, nous entrons dans la forêt.

Un jeune vététiste nous dépasse…

Puis, alors qu’il semble marquer le pas, nous le rattrapons.

Nous ferons quelques centaines de mètres devant lui avant une
portion terriblement difficile: tous les pignons sont mis à
contribution, la pente est droite…

Personne ne met pied à terre, hélas!…il faut donc s’accrocher
au guidon…et prendre notre mal en patience.

D’interminables méandres apparaîssent au dessus de notre tête
entre les grands arbres et aucun signe de l’atteinte du sommet
n’est en vue.

C’est démoralisant pour ceux qui découvrent l’itinéraire une
première fois.

Avec une bonne dose de moral, on arrivera, enfin sur cette
chaume brumeuse d’où l’on perçoit une vue d’ensemble du massif et
ses grandes éoliennes.

Près de nous, la cloche de la chapelle sonne 18 heures.

Retour glacial jusque dans la vallée alors que la montagne est
déjà désertée et que les derniers parapentistes ont pris leur
envol.

 

 

Kandel en Forêt Noire

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Kandel en Forêt Noire

Aujourd’hui, destination Kandel en Forêt Noire.

Kandel est le sommet d’un massif situé au nord de Freiburg im
Bresgau.

Temps moyen avec 8-10°C.

Mais la montée de 10km suffisait à nous « tenir » en
température.

Pente soutenue qui commence à Waldkirch avec des passages à
13-15% sans possibilité de reprendre son souffle.

Les méandres en forêt ne permettent pas de deviner quand le
sommet arrivera enfin…avec des vitesses qui n’excèdent pas
6-8km/h.

Arrivée à l’auberge d’altitude à 1200m.

Juste le temps de prendre une collation à 17h40 avant la
fermeture et descente par 4°C coté Glottertal, revêtus de toutes
les couches disponibles emportées avec nous.

Une belle balade qui aurait mérité un meilleur temps.

Retour en images plus tard…

100km-1250m dénivellée

Lipburg

Enfin une fenêtre de tir en ce 8 mai pour se balader à vélo!

Après une semaine maussade, il ne fallait pas rater sa
sortie.

Lipburg est un petit village de Forêt Noire non loin de
Müllheim.

Après le petit col de Rheintal 465m on accède à Lipburg en
venant de Feldberg.