Le casque en question


Puisque la question du port du casque est lancinante, j’ai relancé le débat qui est toujours aussi vif.

Carfree l’a repris.

Et comme on pouvait s’y attendre pro et anti-casque se remettent à l’ouvrage.

Le débat est latin.

Irresponsable d’oser poser la question diront certains.

Irresponsable de ne pas le porter en toutes circonstances diront d’autres.

On pourrait aussi objecter que pour mieux se prémunir d’une chute, un tricycle conviendrait pour ne pas perdre l’équilibre par inadvertance et une armure inoxydable pourrait préserver les genoux et les poignets.

Relativisons, si le casque nous préserve d’une branche en forêt à VTT, d’une chute malencontreuse sur la route, il ne pourra rien si un véhicule nous transforme en projectile à une vingtaine de mètres à la ville ou à la campagne.

Rien contre les fractures multiples, les lésions internes, la mort sur le coup.

Donc, chacun de nous relativise.

Je laisse la conclusion à Jarry

« le piéton s’expose à une simple chute de sa hauteur et non à une projection hors d’un appareil de vitesse, ni aux bris de cet appareil précieux; donc jusqu’au jour où cette folie n’aura point cessé, de laisser circuler les gens à pied, non munis d’autorisation préalable, de plaque indicatrice, frein, grelot, trompe et lanterne, nous aurons à vaincre ce danger public: le piéton écraseur ».

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s