Elles virevoltent les guibolles


Chacun sa route
Chacun son chemin
Passe le message à ton voisin…

(Tonton David)

La neige a fondu.

Suffisamment pour reprendre la route.

Un parcours classique pour une reprise.

Je m’attarde à Guebwiller.

Le vignoble est déjà dépourvu de neige sur son versant sud.

Je poursuis jusqu’à Buhl et Schweighouse.

Sur les hauteurs, on discerne au loin les Alpes.

Je pousse jusqu’au Bannstein.

Il ne fait plus qu’un degré. Les sapins laissent tomber leur glace sur la chaussée.

Petit paysage de neige au col, il ne manque qu’un chalet avec un feu de bois.

Les sapins encore chargés de neige dans la descente…

Soultzmatt, son Paradis des Sources, son vignoble…

Je me retourne encore sur le vignoble avant de gagner Orschwihr…au loin Westhalten.

Il ne me reste plus qu’à rentrer à Mulhouse.

C’est le plus monotone, alors on fait virevolter ses guiboles pour activer la circulation.

67km/400m

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s