Bâle-Grafenhausen à vélo


La météo en Forêt Noire est parfois capricieuse

Je reviens d’un séjour en Forêt Noire depuis Bâle.

Deux jours dans le sud du massif en compagnie de cyclos suisses.

Quitter Bâle en direction de l’Allemagne n’est pas toujours drôle tant la banlieue bâloise est envahissante.

De Bâle (en bas à gauche) à Grafenhausen (en haut à droite), notre périple du jour
La sympathique équipe suisse qui nous accueille

Pendant 20km, il faut ruser même si les ouvrages cyclables sont nombreux et luxueux.

Quitter Bâle par des sentiers champêtres, c’est possible

Je saisis tout ce qui passe devant mon objectif…

Le postier suisse est vraiment équipé de façon singulière: tricycle électrique attelé d’une remorque
Signalétique cycliste suisse
Une piste cyclable suisse. Quatre mètres de large!

On longera le Rhin en amont jusqu’à Rheinfelden et on ira le traverser à Stein.

Notre coach, Brigitte.
En arrivant à Stein, la piste a fondu et le trafic routier est infernal.

Là, c’est sûr, tout le monde craquera pour ce pont du XVIeme siècle couvert en bois réservé aux piétons et cyclistes qui mène sur l’autre rive à la ville allemande de Bad Säckingen. Le pont couvert en bois est le plus ancien d’Europe et également le plus long (200 m). Il repose sur des piliers en pierre (Wikipedia).

Entrée du pont de bois coté suisse
L’église gothique Saint-Fridolin depuis le pont de bois
L’intérieur du pont couvert, le passage coté allemand
Le Rhin à Bad Säckingen
Eglise baroque Saint-Fridolin

Mes amis suisses n’attendent pas que Maxou termine ses photos…ils ont le chrono en tête.

Prendre 500mètres derrière et c’est la galère pour revenir.

Fini de rire, on monte en Forêt Noire…

Un fois en haut de la Forêt Noire, l’orage menace

Après la pause casse-croûte, on continue notre montée vers le nord.

C’est à 14 heures qu’un orage nous surprend.

Nous voila liquéfiés, garder ses distances, le freinage est devenu aléatoire

En quelques minutes, nous sommes bons pour l’essorage.

Saint-Blasien?

Pas le temps d’arrêter, on arrêtera demain lors du retour.

On contournera Saint-Blasien
On effleure l’extrémité du lac de Schluchsee
Le temps est redevenu sec, notre arrivée est proche

L’essentiel, c’est d’atteindre l’hôtel Tannenmühle situé à Grafenhausen, terme du voyage.

Un repos amplement mérité dans le cadre bucolique du Scharzwaldgasthof Tannenmühle

Notre sympathique équipe d’amis suisses

102km et 1500m

voir l’itinéraire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s