Ma drouille du jour


L’acrylique, une peinture accessible sans trop se ruiner (peinture de vélomaxou)

Avec une peu de persévérance, je vais pouvoir passer l’été à faire des progrès.

J’avais déjà évoqué le sujet dans les déboires du peintre amateur le 21 juin dernier…Oui, je garde un soupçon d’estime même pour les plus laides de mes productions.

Il me faut une bonne dose de courage pour oser reprendre mes peintures ratées.

Ce matin, j’ai exhumé une aquarelle abandonnée au fond d’un carton pour en faire une acrylique…ratée aussi, très certainement au regard des peintres expérimentés en acrylique.

Avec l’acrylique, l’aquarelliste est comme un apprenti qui ne reconnait plus ses outils, ni les mediums, la façon de les mélanger, ni ses pinceaux, ni sa méthode de mise en œuvre.

Bon, je vais essayer de progresser à tâtons.

Vous aussi, essayez la peinture artistique, une façon comme une autre de voyager en restant chez soi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s