Transports, la France en perte de vitesse


Le triste destin des TGV Alst’hommes. Futuriste, le TGV se fait doubler par les Allemands, les Japonais et les Chinois

Trains, avions, bateaux, tous nos constructeurs nationaux sont en difficulté.

Un comble pour notre industrie de transport dont on nous a tant vanté les prouesses par le passé.

Mais il ne faut pas tout mélanger.

Avec Alstom, c’est le TGV qui fait un flop après tant de succès.

Un tel flop que le gouvernement vient à la rescousse d’Alstom à quelques mois des élections pour éviter un nouveau Florange.

Il va acheter avec des deniers publics 15 rames de TGV dont la SNCF n’a pas besoin.

Ce genre de manipulation ne vous rappelle pas les méthodes de l’URSS et le GOSPLAN?

Tout ça pour maintenir 500 emplois à Belfort et alors même que, perfides, certains commentateurs font remarquer que SFR s’apprêterait à licencier 5000 personnes dans la téléphonie sans émouvoir personne.

Mais ce n’est pas tout, Airbus aussi va mal.

A400M, l'Airbus militaire souffre de gros problèmes de mise au point

A400M, l’Airbus militaire souffre de gros problèmes de mise au point

Derrière un carnet de commandes garnis, le consortium européen rencontre de grandes difficultés avec son A380 qui se vend mal et qui coûte cher à produire, son Airbus militaire A400M qui peine avec sa mise au point et sa branche hélicoptères (ex Eurocopter) qui vient d’essuyer une déconvenue fâcheuse avec son contrat annulé par la Pologne (50 hélicos-3 milliards d’euros).

Et les bateaux?

Les chantiers STX de Saint-Nazaire nous avaient redonné de l’espoir avec la construction de ses bateaux de croisière gigantesque comme ci-dessous avec la livraison en juin 2015 de l’Harmony of the Seas.

Dix ans de commandes devant nous.Les syndicats et les armateurs se frottaient les mains.

Patatras! voila que le principal partenaire des chantiers, un sud-coréen, est au bord de la faillite.

Les chantiers navals STX de Saint-Nazaire, qui sont contrôlés par des intérêts coréens, seraient sur le point d’être vendus aux enchères.

 

A y regarder d’un peu plus près, on constatera que toutes ces défaillances n’ont pas les mêmes causes.

S’agissant d’Alstom, on assiste à la fin d’une histoire industrielle qui a commencé avec la vente à General Electric (turbines) en 2014.

Subitement le chiffre d’affaires d’Alstom est passé de 21 milliards à 7 milliards d’euros.

Face aux conglomérats allemand, canadien, espagnol, chinois, Alstom n’a plus qu’un destin: le rachat par un grand groupe comme Siemens qui achèvera son démantèlement.

Avec Alstom, on assiste à la fin d’un cycle industriel qui a mal vieilli et qui n’a pas su renouveler l’attractivité de ses produits comme ceux de ses concurrents.

Airbus, à coté d’Alstom, c’est du lourd avec 42 milliards de capitalisation boursière.

Un mastodonte!

Le problème d’Airbus, c’est que sa cotation plonge avec le programme de l’A380, son plus gros avion.

Pourquoi?

Tout simplement parce que cet avion gigantesque se vend mal. Seulement 319 commandes depuis son lancement en 2000.

Cela nous rappelle un peu Concorde qui bien que de conception futuriste n’a jamais atteint son succès commercial et a fini tristement.

Seuls deux pays l’avaient acheté, la France et le Royaume Uni…et les US avaient fait barrage à son atterrissage dans de nombreuses villes.

Cocorico criait-on cet été à Saint-Nazaire avec un carnet de commandes équivalent à dix années de travail.

Oui mais, catastrophe, la liquidation de l’actionnaire majoritaire STX Corée qui pourrait être prononcée dès vendredi 14 octobre par le tribunal de Séoul pourrait faire réfléchir les donneurs d’ordre et précipiter brutalement les chantiers de Saint-Nazaire dans le marasme.

Surtout que les constructeurs chinois lorgnent sur le marché juteux de la construction navale…

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s