Le vélo à visage humain


img_0071Un vélo n’a pas de visage.

Mais la façon dont on le pratique, si!

Je m’interroge parfois sur l’utilité d’être toujours au moins aussi performant que l’année précédente.

Les jours perdus à faire autre chose, ou pire, à ne rien faire, ces inévitables contretemps dans lesquels on se laisse sombrer profitant d’une excuse de mauvaise foi avec soi même pour ne pas rouler.

Je m’excuse devant tous les Français, dit l’autre.

Et moi, je m’excuse devant moi-même.

D’abord, on ne s’excuse pas, on demande à être excusé.

Je suis sûr que mes lecteurs seront indulgents si j’ai la flemme.

Alors quand le jour de mon vélo vient, je sombre dans la facilité.

Je ne me sers pas de mon âge comme d’un trophée à me décerner lorsque j’accomplis une performance.

Des performances?

Je n’en fais pas.

Je ne suis pas un cycliste « hors sol » ou un cycliste « 2.0 » et je me garde d’afficher un programme d’exploits à venir.

J’aurais ensuite à rendre compte de mes manquements à moi-même et je ne le souhaite pas.

Pas de programme=pas d’obligation!

J’en connais qui dès janvier se placent devant d’invraisemblables défis qui mettent en péril leur image s’ils viennent à cafouiller ou à rencontrer un coup de mou. Pour ceux-là, l’ego est tel qu’il donne le sentiment d’être sur une autre planète.

Mon vélo n’est fait que d’improbables paysages, maintes fois parcourus, comme la plupart d’entre-nous.

J’ai d’ailleurs quitté la FFCT cette année pour être en paix avec moi-même après en avoir pensé tant de mal.

Je me garderai aussi d’afficher une quelconque frénésie vélomaniaque pour des machines high-tech qui me seraient bien inutiles pour mes modestes ambitions.

C’est mon vélo à moi, bref c’est le vélomaxou.

J’ai bavardé aujourd’hui dans un sentier avec un retraité de Peugeot qui promenait ses trois chiens, des petits pékinois adorables.

Je me suis arrêté.

Alors, on promène la famille?

Tout étonné que je m’intéresse à ses chiens, nous voila partis dans une discussion de tout et de rien.

C’est à cause de la loi Macron que j’ai du payer de la plus-value sur la vente de mon logement…

???

Oui avant on était exonéré si on vendait après 25 ans, à présent c’est 30 ans avec la loi Macron…

Votez Macron! lui dis-je en plaisantant

Puis le monsieur a repris sa marche avec ses pékinois qui commençaient à s’bougonner et moi avec ma rossinante qui piaffait d’impatience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s