Jours pluvieux


P3250001.jpg

Pluie oblige, je me plonge dans les bouquins[/caption]

Emploi du temps contrarié.

La pluie s’est installée ce matin, douchant mes espoirs de vélo.

Donc je me penche sur mes lectures.

J’ai terminé Angot, celle qui a taillé un costard à Fillion à la télé.

Je voulais savoir qui elle était dans ses écrits car elle va remplacer à la rentrée cette gourdasse de Vanessa Burgraaf.

Sûr que ça va flinguer à tout-va…

Son auto-biographie dans « un amour impossible » (Flammarion) permet d’y voir plus clair.

N’étant pas trop lecteur de romans, j’ai tout avalé facilement et j’en déduis que Christine Angot est une écrivaine abordable pour un type qui passe son temps à pédaler.

Puis pour changer, je me suis plongé dans Christophe Guilly et « la France périphérique »( Champs Actuel).

Comme tous les journalistes ont déjà pillé son travail au fil du temps, j’ai donc redécouvert ses concepts de ville-monde et de village.

Anecdotique, en 2015 C.Guilly annonce l’implosion du PS et de LR! Un visionnaire ce Guilly.

La pluie persiste, j’attaque Chemin Faisant (La Petite Vermillon) de Jacques Lacarrière.

Lacarrière  a traversé la France à pied en 1971 du nord au sud.

La marche, pas très loin de mon vélo, je pense que le récit va me plaire.

Dans sa préface, l’auteur met en garde « je suis un écrivain qui marche et non un marcheur qui écrit. »

Je pense que la précision s’adresse aussi aux cyclistes qui écrivent.

Quoique les randonneurs en prennent aussi pour leur grade: randonner c’est courir à randon, c’est à dire jusqu’à l’épuisement…tout le contraire de la promenade ou de la flânerie, selon lui.

J’ai encore mes livres de chevet qui attendent.

L’histoire mondiale de la France de Patrick Boucheron et une relecture de Voyage au bout de la nuit de Céline.

La pluie peut encore tomber.

Jusqu’à l’hiver!

Publicités

4 réflexions sur “Jours pluvieux

    1. Tout est relatif. Les gros vont moins vite que les petits.Céline, c’est 500 pages écrites tout fin, tellement fin que dès que je ferme un œil, je ne sais plus où j’en étais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s