Vous avez demandé le SAMU?


Pour une fois, cette bavure a fait du raffut.

Jusqu’en Belgique où je me trouvais à ce moment là.

Une bavure qui émerge et qui en masque combien d’autres dans les ratages de nos sociétés technicisées où l’humain a perdu de son importance.

Je venais chercher dans le service médecine les effets de mon père décédé la veille.

J’avise une personne en blanc dans le couloir…et lui demande poliment où se trouvent ses vêtements

Elle me montre son badge et me dit « vous savez à qui vous parlez? »

Il était écrit « Interne »

Un service d’urgence français comme le SAMU, si apprécié des Français pour sauver des vies et des blessés, est pointé du doigt dans une pratique scandaleuse qu’on espère exceptionnelle.

Au début, on ne le croit pas.

Et puis si, il faut bien y croire sous la persistance des faits rapportés par les médias.

Une assistante de régulation médicale (ARM), des agents dont on nous dit à présent qu’ils sont formés au rabais à l’écoute des malades et des blessés, aurait envoyé balader une mourante au téléphone au lieu de déclencher les secours.

IMG_6504.jpg
Le Canard du 16 mai

Moi qui croyait qu’on était correctement protégé avec nos services d’urgence high-tech, je tombe de haut.

Ainsi on aurait embauché des incapables pour répondre au téléphone des urgences médicales des SAMU?

Des incapables dénués de sang froid? du recul nécessaire pour apprécier une situation de détresse?

Pas seulement dans le cas évoqué, semble t-il, si l’en en croit les déclarations de la profession qui s’arque-boute derrière le manque de personnel et de formation.

Cette personne là semblait dépourvue de toute aptitude à la profession pour oser plaisanter avec la mort alors que la jeune femme appelait au secours.

Comment a t-elle pu occuper un tel poste?

Je reste modéré pour ne pas sombrer dans le dénigrement ou la diffamation.

Des choses simples qui s’apprennent comme le tact, la bienveillance, la compréhension, le réconfort, l’empathie,…ces choses là en l’occurrence ont fait défaut.

Il va donc falloir aussi dans les SAMU inventer des stages d’Humanitude comme pour les employés des EPHAD.

Oui, on va noyer le poisson; dire que le SAMU de Strasbourg est un cas à part, dire que l’organisation est débordée, que les médecins régulateurs manquent,…

Quand je verrai passer l’hélico du SAMU, je me demanderai si le pilote a bien obtenu son brevet d’hélicoptère en non pas d’ULM.

Les corps publics, auxquels j’ai appartenu, devraient se ressaisir.

  • Faire en sorte que les trains n’oublient pas de s’arrêter en gare (lorsqu’ils roulent)
  • Ne pas amputer la bonne jambe d’un malade
  • Ne pas se tromper de défunt dans les morgues
  • Ne pas envoyer une facture de gaz de un million d’euros alors qu’on ne doit que cent
  • Ne pas oublier un enfant toute la journée dans un bus scolaire

Les exemples du je-m’en-foutisme font hélas florès.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s