Jour : 8 mai 2018

Metz-Arlon

Mes deux coups de cœur de la journée seront pour les belles pistes cyclables.

Celle de Charles le Téméraire entre Metz et Thionville le long de la Moselle qui est devenue un beau fleuve navigable après sa petite source de Bussang.

Celle dite des Trois Cantons au Luxembourg.

Évidemment j’ai bavé devant la qualité des équipements routiers luxembourgeois et belges, comme si la France était devenue sous développée.

Les cyclistes croisés au Luxembourg me disaient « moien « …j’ai compris qu’il s’agissait du dialecte qui veut dire morgen.

Quand je suis arrivé en Belgique, le premier habitant qui bêchait son jardin et avec qui j’ai eu quelques échanges était tout étonné de découvrir mon périple.

Vous avez des batteries ?

Non, seulement mes jambes.

Mon traceur m’avait réservé un bel itinéraire champêtre et m’a évité de chercher ma route. Y compris en Belgique où je n’avais pas de fond de plan.

Maintenant je vais aller faire un tour à pied dans Arlon.

Bon passons aux images de cette journée qui fut belle et chaude.

104km et 950m

Centrale EDF de la Maxe la Moselle canalisée vers Thionville débarquement d’une motoThionville rué Grommerch au Luxembourg les boîtes aux lettres font partie du prestige de l’habitat À Esch sur Alzette de l’eau fraîche au cimetière deux euros la brouette au cimetière je quitte Esch par une belle piste en sous bois château à Sanem signalétique vélo luxembourgeoisej’entre en Belgique la maison du jardinier Arlon. Aujourd’hui j’ai bien géré même en prenant 15 bornes de rab sur les prévisions.

Demain cap sur la pointe de Givet

Publicités

Un voyage pauvre

Depuis mon départ d’Epinal, j’ai fait des kilomètres jusqu’à Metz.(130)

Ce matin après une bonne nuit j’ai bien récupéré.

Hier le temps m’a manqué.

j’ai apprécié cette voie verte qui m’a mené jusqu’à Charmes.

Charmes m’a semblé en manquer. J’ai du grimper l’escalier en spirale des Quatre frères Buquet pour quitter la voie verte et prendre mon itinéraire vers Bayon.

Bayon son église son château de la Providence

À partir de Bayon, l’enfer du voyageur à vélo : routes rectilignes, grandes rampes, vent de face, pas de bordure asphaltée.

Heureusement j’ai bien contourné Nancy par Tomblaine et j’ai traversé la Meurthe sur une délicieuse passerelle Puis ma punition s’est poursuivie. Pas d’eau dans le cimetière alors je pousse sous le cagnard jusqu’à Nomeny où je trouve un bar et de l’ombre.

Nancy-Metz un itinéraire déprimant avec vent de face.

Pour finir, rejoindre le technopole de Metz sans utiliser la rocade à été la sanction finale.

Aujourd’hui je passe en Belgique 🇧🇪.

Je viens d’apprendre le décès de Mauranne.

C’est triste.