Le VAE cache-misère de la politique vélo?


Wittenheim et ses infrastructures approximatives (image 2014) chaussée-trottoir-chaussée, bordure casse-gueule, pas d’importance pourvu qu’il y ait de la peinture!

Je me marre. Dans les DNA de ce matin (5 avril), un article à la page de Wittenheim (communauté urbaine de Muhouse) intitulé « Les joies, risques et périls du vélo…  »

Manifestement le journaliste est pro-cycliste et s’est bien défoulé alors qu’il était censé illustrer l’engagement des élus pour le vélo à assistance électrique. Figurez-vous que deux vélos à assistance électrique (VAE) viennent d’être mis à la disposition des agents et élus municipaux…

Aussitôt on convoque la Presse pour immortaliser l’évènement. A quelques mois des élections, ça peut toujours servir.

Deux beaux vélos électriques pour la commune et son maire Antoine Homé (image DNA)

Le plus marrant dans l’histoire, c’est que le journaliste a voulu tester le réseau cyclable de Wittenheim et on n’est pas déçu du résultat…


Pédaler dans la capitale du bassin potassique relève du parcours du combattant. Quelquefois pire, on joue quasiment à la roulette russe alors qu’il s’agit d’emprunter la rue de Kingersheim, (en particulier de la Halle au Coton à la place Thiers). Récemment la municipalité a modifié le plan de circulation au centre-ville.
Pour le cycliste, c’est un cauchemar. A l’évidence si la bagnole reste reine, pour la petite reine on repassera… pas la moindre piste cyclable, pas le moindre couloir réservé à la bicyclette. Le cycliste trompe-la-mort, inconscient ou téméraire, n’aura plus qu’à slalomer au milieu du flux des voitures, une cohabitation souvent hasardeuse. Soit dit en passant, de quoi encourager davantage encore leur usage, ces mêmes voitures ont toujours plus de places de stationnement à leur disposition.

En 2014, j’avais testé l’ensemble de la communauté mulhousienne. Wittenheim recevait 11 points sur un total de 40 reléguant la commune à la 21eme place sur 33.(voir le palmarès)

Après un tel bilan, le maire Antoine Homé répète comme un leitmotiv « la municipalité a la ferme volonté de promouvoir les mobilités locales écologiquement responsables… » On aimerait le croire, mais depuis cinq ans apparemment rien n’a changé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s