Jour : 5 juin 2020

Good Move

C’est vexant un temps comme ça. On attend une éclaircie toute la journée, et elle ne se produit pas.

J’ai sacrifié ma balade du soir à vélo en ville et j’ai chaussé les baskets.

Good Move dit l’appli. Courir après le diner et juste avant la nuit, je ne l’avais pas encore fait. On croise peu de monde, on voit les lucarnes allumées à travers les fenêtres. Koh-Lanta? Peut-être!…

Je suis d’une nullité crasse à l’égard de ce genre d’aventures télévisuelles. Claude, Inès et Naoil se disputent le titre du meilleur aventurier de « L’île des héros ».

Je n’en saurai pas davantage. Dans le passé, j’aimais bien regarder La Chasse au Trésor avec Philippe de Dieuleveult juste pour les hélicos, mais c’était il y a quarante ans.

Croisé un joggeur, une voiture de gendarmerie. C’est tout.

Quand j’arrive à la maison, l’imper en plastoque a fait son œuvre. Je suis mouillé dedans et au dehors. Une sudisette qui je l’espère favorisera mon sommeil.

J’ai dépassé mes 300 km de jogging. Bien arrosés avec la pluie.

En vert et contre tout

Ce matin mon journal local s’est peint en vert. D’habitude il est rouge.

Dix-sept pages d’environnement avec les recettes des uns et des autres pour mieux user la planète. Je n’ai pas tout lu.

Le journal qui accompagne quotidiennement le train-train de la vie publique alsacienne s’est mis en tête de donner dans le people-vert. Le people-vert, c’est comme un bazar de l’Hôtel de Ville, un club Emmaüs où l’on trouve pêle-mêle des Géotrouvetout qui y ont déposés leurs inventions avortées et des bizarreries alternatives dont personne ne veut.

On trouvera les inénarrables professeurs Tournesol qui font par eux-mêmes, ceux qui héroïquement boivent l’eau du robinet (tu parles Charles!) et qui de temps en temps achètent de l’eau de Soultzmatt en bouteilles…Consignées les bouteilles, cela va de soi. Et puis aussi des yaourts en pots de carton.

Ceux qui cultivent de l’herbe en pots pour végétaliser les toits.

Ceux qui font un grenier au-dessus du garage pour stocker les nourritures de l’hiver.

Ceux qui élèvent des cochons en plein-air dans l’Alsace Bossue.

Ceux qui veulent utiliser un mini-train entre Sélestat et Bois l’Abbesse sur l’ancienne voie ferrée de Saint-Dié.

Ceux qui veulent réparer les vieux fers à repasser, les vieux ordis, les vieux robot-marie,…

Un petit entrefilet sur le vélo. Mais pas trop, les cyclistes ça commence à bien faire aurait dit Sarko. La France est 19eme sur 28 en Europe pour l’usage du vélo. Mais on a le Tour de France, alors ça compense.

Et pour clore le chapitre, Bertrand Piccard, le Hulot Suisse pété de thunes qui veut nous faire voler dans des avions solaires recouverts de silicium.

Le rêve d’Icare!

Bon, vous l’avez compris c’est la Journée Mondiale de l’Environnement. Un truc de riches pour se donner bonne conscience.

Comme tout cela m’apparait dérisoire face au changement de modèle que certains appellent de leurs vœux au lendemain du Corona.