Tour de roue


Soppe-le-Haut

Il faut parfois se faire violence pour sortir son vélo.

J’ai fait 40 kilomètres ce matin avec un petit deux degrés. C’était supportable car il n’y avait pas de vent. Après Soppe, j’ai rejoins Gildwiller, puis j’ai pris le retour. J’en ai profité pour frimer avec ma lampe à flash.

A l’arrière c’est un peu faiblard, je vais changer les piles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s