Jour : 3 juillet 2021

Faites-vous la sieste?

image Roman Bonnefoy

Faites-vous la sieste?

La question pourra paraître saugrenue voire infantile si l’on n’a jamais fait la sieste ou même en avoir éprouvé le besoin. Moi je la fais presque régulièrement. Le fait de l’âge? oui, mais pas uniquement. J’en ressens le besoin car je dors peu la nuit, dérangé par toutes sortes de bruits extérieurs, d’inconfort lié à la température, surtout l’été. Bref, j’ai le sommeil léger…alors que j’ai besoin de 7 à 8 heures de repos.

Faire la sieste ne doit pas conduire pour autant à entamer une deuxième nuit. Au bout d’une demi-heure, je m’assoupis volontiers après le déjeuner, je reprends vite mon dynamisme ensuite. Il est vrai que je consomme pas mal d’énergie avec mes joggings et mon vélo. Forcément ça fatigue. Mais je fatigue aussi du fait d’être tôt devant mon écran parfois à 6 heures car je ne veux pas manquer d’écrire ce à quoi j’ai pensé durant la nuit.

Je connais des amis pour qui la sieste est complètement hors de propos, ils ont de l’énergie jusqu’à la fin de la journée. Et pour eux, faire une sieste pourrait même les conduire à avoir « une gueule de bois » sans même les excès d’une table festive.

Sieste veut dire la sixième heure du jour, c’est à dire à midi

A vélo sur de longues journées, on éprouve parfois le besoin de faire une pause. Si je suis seul, pas de problème, je sors mon imperméable, je m’allonge dessus au bord d’un chemin et mon sac à dos me sert d’oreiller. En groupe c’est plus difficile car tout le monde n’a pas besoin de sa sieste.

On dit que

  • la sieste favorise le diabète et l’hypertension au-delà de 30mn
  • c’est un temps de récupération qui permet un rattrapage du manque de sommeil nocturne
  • une sieste trop longue rend de mauvaise humeur. Je l’ai vérifié.

En règle générale, ma meilleure sieste est celle effectuée dans mon lit.

J’ai tout essayé

circuit à refaire en l’étudiant avant de partir

Il est rare que j’aille courir hors de la cité. Je suis monté en voiture jusqu’aux hauts de Roderen.

Traverser le Michelbach hors des sentiers, impossible aujourd’hui. Je me suis engagé dans des broussailles, des ronciers et des champs d’orties, traversant des barbelés pour aboutir aux bords d’étangs sauvages où les carpes se doraient la pilule.

En conclusion j’ai du courir bien au-delà de mes prévisions, soit 10 km.

Mon parcours improvisé

J’avais mal commencé car voulant faire le sentier des Moineaux, au bout de 500m, j’ai perdu la trace. Me voila grimpant dans la prairie jusqu’à Rammersmatt. Puis j’ai contourné le mont vers Bourbach …pour aboutir aux quatre routes en haut de Guewenheim.

deux tentatives pour traverser le Michelbach.

1h40 les 10km, pas de quoi pavoiser!