C’était pas le jour


Le froid et la pluie. Je rentre.

Grande ensoleillée à 14.heures. Je prends la route. A Leimbach, la route de Rammersmatt est barrée. Je fais demi-tour et je grimpe par Roderen, plein de courage. Tous mes paramètres de compteur sont absents à l’écran. Je monte donc à l’estime. A Rammersmatt, pluie. J’enfile l’imperméable pour descendre à Bourbach.

Puis je choisis de rentrer. Froid plus pluie, mieux vaut éviter.

J’aurai au moins essayé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s