Étiquette : Auggen

Céleste

Il vient du ciel.

Pas de très loin: du Blauen.

Une courte trajectoire qui aboutit sur les hauteurs de Lipburg. Poursuivre la lecture de « Céleste »

Deux p’tits raidillons avant la pluie

Le Blauen est accroché dans les nuages

C’est pas méchant mais faut l’faire.

Droit devant la Forêt Noire.

Neuenburg est endormie.

Je prends Auggen et je monte là-haut. Poursuivre la lecture de « Deux p’tits raidillons avant la pluie »

Vignoble

Sur les hauteurs de Feldberg (Markgrafler Land)

 

Le vignoble est à point.

Les vendanges ont commencé à Auggen.

Un interminable ballet de tracteur va commencer pour conduire le précieux nectar au pressoir.

Puis viendront les paysages d’automne. Si beaux.

C’est assez pour aujourd’hui

Cette courte vidéo est pour moi apaisante.

J’ai choisi une musique douce d’Emmanuel Bex à qui je vais payer des droits d’auteur comme la loi m’y oblige.

Ne soyons pas avare avec les musiciens; ils participent à embellir notre vie.

Au départ, c’est une promenade classique. Poursuivre la lecture de « C’est assez pour aujourd’hui »

Après-midi détente dans le Markgräflerland

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Après-midi détente dans le Markgräflerland

vélomaxou

Pas au goût de tout le monde la détente de cet après-midi!

Pour les connaisseurs, c’est la petite bosse de Auggen qui est
la plus « irritante » avec ses 13%, avec ensuite Feldberg et
Schallsingen.

L’avantage; c’est qu’on a le temps d’admirer le paysage encore
en fleurs.

Puis, se laisser filer jusqu’à Kandern.

Retour par Liel et Schliengen.

Un classique de presque 80 km que les mulhousiens connaissent
par coeur. 5 à 600m de dénivellée.

Avec en prime un très beau temps et une noria de cyclistes en
famille dans la traversée de la Hardt.

C’est bon signe.

Contentons-nous!…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Contentons-nous!...

Les Vosges étaient encore embrumées ce matin.

On filera donc vers la Forêt Noire et ses vignobles.

Sur les hauteurs d’Auggen, on déambulera de droite à gauche pour
regarder la plaine du Rhin.

Ce sont des bonheurs simples.

On poussera jusqu’au hameau de Gennenbach.

Retour par Liel et Schliengen en évitant les grains qui se
succèdent inlassablement.