Étiquette : Petit-Landau

De rien ou presque

Rouler. Et c’est tout.

Une forme de thérapie pour bien des cyclistes.

Une torture pour d’autres qui n’imagineraient pas mettre le nez dehors.

De la bruine avec 5° au thermomètre suffit à en dissuader plus d’un. Poursuivre la lecture de « De rien ou presque »

Sous la Hardt, les galets

Cette bâtisse bien entretenue est un séchoir à tuiles qui fonctionnait encore au XIXème siècle.

Je suis passé longtemps devant sans le savoir.

Il suffit de mettre pied à terre et de lire… Poursuivre la lecture de « Sous la Hardt, les galets »

Cul blanc

Belle image pour mon retour en forêt.

J’ai commencé avec les canards le long du canal de Niffer…

Puis j’ai poursuivi jusqu’à Petit-Landau.

J’ai rejoint le grand canal.

Après l’écluse d’Ottmarsheim, j’ai fait un bout de chemin à coté du tanker Petrusse. Poursuivre la lecture de « Cul blanc »

Les Gîtes de France

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les Gîtes de France

cliché vélomaxou

On passe souvent à vélo devant une de ces plaques.

C’est celle des Gîtes de France.

Les Gîtes de France présente une opportunité: se loger dans un
appartement ou une maison indépendante pendant une semaine ou un
week-end. Juste le temps de faire le tour de la région avec son
vélo. Un hébergement dans un cadre authentique qui valorise le
patrimoine rural.

On en trouve un peu partout et même dans des endroits qui ne
sont pas spécialement des hauts-lieux touristiques comme ici à
Petit-Landau, en bordure de l’itinéraire
cyclable Niffer-Ottmarsheim.

290 euros la semaine en haute saison
d’été.

 

Rencontre de culs blancs

Une sortie comme une autre, pourrait-on dire.

Et pourtant, le vélo nous réserve toujours quelques découvertes
inattendues.

Personne aujourd’hui ne se hasardait à « trop tirer » devant tant
le vent de Nord y était fort.

Ce qui laissait le temps, camouflé à l’arrière, d’observer des
ombres portées de cyclistes arc-boutés sur leur bécane.

Non loin de l’autoroute, après Battenheim, on pouvait voir des
chevreuils perdus dans l’immensité de la plaine et dont l’un deux
nous montrait son petit cul blanc.

De passage à Petit-Landau, on apprend que cette chapelle à la
Vierge a été construite par la famille Hoefferlin en 1852 en
mémoire d’un accident hippomobile.

Comme quoi, la route était déjà meurtrière à cette époque.