Étiquette : YAZIO

Comment perdre son surpoids?

Trinquer mais avec modération

Voila cinq mois que j’ai repris mon régime « minceur » avec l’aide de Yazio. Yazio ne vous dicte rien, il compte juste les calories ingurgitées…et vous discipline. Un type comme moi doit tenir le coup avec 1850 kilocalories journalières…auxquelles il est permis d’ajouter les calories dépensées en exercice physique. Par exemple courir une heure vous offre un bonus de 450 kcal.

Parmi nous, beaucoup ont la force de caractère suffisante de se contrôler sans aucune aide extérieure. Moi pas! j’ai un fin cordon bleu à la maison, cela explique peut-être cela et je tiens à rester un commensal fidèle.

J’ai fait la présentation de Yazio en 2018 et mon billet a encore du succès puisqu’il figure parmi les plus lus encore aujourd’hui.

Ne nous racontons pas d’histoires: pour maigrir il faut de la volonté et parfois trouver des astuces pour faire la jonction entre deux repas. Comme boire de l’eau.

La sensation de faim c’est souvent une question de mal-être et c’est autant dans la tête que dans l’estomac.

C’est contre ça que je lutte en permanence, vaincre une boulimie naturelle faite de grignotages, une tendance compulsive qu’on paie cash sur le vélo…et aussi si vous faites du jogging où le facteur surcharge est encore plus pénalisant.

Je sais que parmi mes lecteurs, il est des sportifs disciplinés qui n’ont naturellement aucun problème de surpoids ou alors que le surpoids ne dérange pas. Le surpoids se mesure avec l’Indice de Masse Corporelle dès lors qu’on dépasse 25.

On calcule l’IMC en divisant son poids par sa taille (en mètre) au carré (P/TxT)

Un IMC normal, c’est de 18 à 25….l’obésité commence à 30.

Je ne fais la leçon à personne car je sais que l’obésité est source de souffrances chez certaines personnes dont le métabolisme est déréglé . Notre poids est souvent à l’image de la société, de la malbouffe et génère toutes sortes de maladies, cardiaques, vasculaires, articulaires, le diabète ,…et le reste.

La pratique d’un sport est un argument « de poids » pour éviter le surpoids mais il déglingue aussi pas mal le corps lorsqu’on en abuse. J’ai des problèmes articulaires qui ne doivent pas être étrangers au sport.

Je sais aussi que si vous rentrez affamé du votre sortie vélo, mieux vaut faire gaffe à ne pas se vautrer dans le pot de rillettes ou de confiture!

Le 2 janvier 2020, catastrophe: mon IMC est à 27.9. J’ai fait semblant de ne pas le voir arriver, j’ai oublié jusqu’au jour où j’ai dit stop.

Le programme Yazio gère toutes sortes de paramètres comme le poids, le nombre de pas, les calories brûlées, les vitamines,…

Avec Yazio, j’ai donc déclenché le signal d’alarme au lendemain des fêtes de fin d’année, la période était propice! Et j’ai mesuré tout ce que je mangeais, converti en kilocalories, en protéines, en glucides, en lipides. Un travail avec la balance à coté de soi qui vous permet de manger moins vite pendant que vous pesez et qui vous apprend à gérer la fin du repas quand on voit le seuil haut approcher. Choix cornélien: fromage ou tarte?

Mon toubib est beaucoup moins compliqué, il m’a dit « réduisez la taille des assiettes ». Pourquoi pas!

Moins 10 kg en 5 mois. Suivre la décroissance de son poids quotidiennement, une nécessité incontournable

Cette semaine, je vois le bout du tunnel, mon IMC est à 25.5 et j’ai perdu 10 kg.

Je suis passé de 83.5 kg à 73,5 kg. Pour atteindre l’IMC de 25, je devrais encore perdre 1,5 kg.

Le plus difficile sera après: garder ses bonnes habitudes alimentaires!

Comment perdre du poids?

Une pomme de 210gr, c’est 109 kcalories, 10 gr de glucides, 4 gr de protéines et…0 lipides

7 kg400!

C’est ma victoire rapide de ce matin. Depuis que le 2 janvier dernier dans un sursaut salutaire j’ai décidé de frapper un grand coup en direction de mon surpoids endémique, (c’est souvent au lendemain d’une période de fêtes qu’on prend conscience qu’il faut arrêter la bouffe). Voici que ce matin j’atteins le score honorable de moins sept kilos et 400 grammes. Un peu plus de deux mois pour réapprendre, jour après jour, à maîtriser le contenu de mon assiette. On pourra penser ce qu’on veut des régimes amaigrissants. Le mien n’est pas punitif: je mange « comme avant » mais en surveillant les calories avalées et un bon ratio glucides /protéines /lipides. Moi par exemple je suis plutôt « lipidique » et c’est sur ce chapitre que je suis le plus vigilant. Cependant ne pas pavoiser trop vite, mon IMC est encore à 26,5 et je suis toujours en surpoids. Pour ne plus l’être je dois atteindre un IMC de 25 soit perdre encore…4kg!

En 2018, j’avais déjà écrit un billet sur « comment maigrir? ». J’ai effectivement perdu du poids, mais je l’ai repris ensuite.

Pourquoi? tout simplement parce que j’ai perdu les bonnes habitudes prises.

En 2018, j’avais réussi à maigrir de 8,7 kg

Pas de miracle: la balance est notre juge de paix, vous pouvez faire 7000 à 8000 km de vélos par an et rester en surpoids. Les « maigres » se marrent toujours de voir dans quel marasme sont plongés « les gros ». Beaucoup d’entre-eux ont un métabolisme qui les rend imperméables au surpoids. Moi non!

Quand vous grignotez des chips, du chocolat, que vous vous habituez aux rasades de whisky, que vous reprenez deux fois du fromage et que vous sombrez dans un méga-couscous ou pire une choucroute au riesling, il est clair que vous allez rapidement faire exploser le compteur de la balance et zigzaguer pour grimper le Hundsrück.

On se demande parfois comment ils font ces beaux éphèbes bodybuildés qui vous narguent sur leur vélo. Certains sont naturellement destinés à rester maigres. D’autres moins mais ils se « surveillent », ils savent comment ne pas tomber dans le piège de la malbouffe ou tout simplement échapper à la sensation de faim permanente souvent liée à un mauvais état-d’être ce que d’autres nomment le stress. Pour ces sportifs là, on ne peut pas invoquer la sédentarité, la sédentarité qui conduit souvent à notre mal moderne, l’obésité.

J’ai passé l’âge d’être l’éphèbe boybuildé que je n’ai jamais été. Mais je me surveille sur la balance car notre surpoids est un ennemi du sport. Sur le vélo, au jogging et dans de nombreuses autres disciplines.

Je l’ai déjà écrit, faire du sport ne m’a jamais fait maigrir. En revanche, moins manger oui.

Si je dis moins manger, c’est aussi corrélativement mieux manger et éviter les cochonneries.

Quel est mon truc pour maigrir?

D’abord j’ai choisi une application qui s’appelle Yazio et qui se charge sur son smartphone. Yazio ne vous prescrit pas un régime, c’est un compteur de tout ce que vous ingurgitez au cours de la journée et qui vous permet de surveiller les limites à ne pas dépasser.

L’autre outil de mesure, c’est la balance. Chaque met est pesé et saisi dans l’application au cours du repas. C’est le coté fastidieux de l’exercice mais avec un plus: vous mangez moins vite et vous savourez d’autant plus ce qu’il y a dans votre assiette qu’il y en a moins.

J’adore la pizza

J’adore la pizza comme beaucoup d’entre-nous. Mais une pizza de 400 gr au fromage représente pas moins de 1180 kcalories! Autant dire que si vous avalez les 400gr de pizza vous avez crevé largement le plafond du repas.

Il existe des règles à s’assigner pour maigrir…

On trouve à présent dans le commerce des balances impédancemètriques d’un prix accessible qui vous calculent automatiquement votre Indice de Masse Corporelle, votre masse musculaire et votre masse grasse.

D’abord ne pas manger plus que votre corps ne l’exige. Un type comme moi de 77 kg ne doit pas avaler plus de 1645 kcal dans la journée surtout s’il reste planté devant son ordinateur et la répartition type glucide/protéine/ lipide est de 50%/20%/30%.

Vous l’avez compris, pas question de s’empiffrer avec un Cochonou ou un Munster, même fermier!

50/20/30, c’est traduit en kilocalories pour mes 77 kg: 820 kcal de glucides, 330 kcal de protéines et 490 kcal de lipides.

  • glucides, c’est pâtes, pommes de terre, fruits, légumes, sucre, coca-cola, vins, bières (glucides lent et rapide confondus)
  • protéines, c’est la viande principalement et les laitages
  • lipides, c’est les graisses, l’huile, le beurre et toutes les graisses contenues dans les viandes et les fromages, viennoiseries, gâteaux, tartes

Entendons-nous bien: il ne faut pas entreprendre de régime drastique si l’on est porteur d’une pathologie sans l’avis d’un médecin.

A propos de régime

Le poids, l’ennemi du grimpeur
Un de mes lecteurs me recommande ce livre

Je lis dans votre récent article que vous étiez parti faire du vélo et que vous étiez au bord de l’ hypoglycémie.
Voilà des choses à ne pas faire, le sucre étant le carburant des muscles.
Je ne peux que vous recommander vivement de lire le livre de Michel Desmurget: « L’ Antirégime » chez Belin  et aussi ceux de Zermatti.
Très bonne route pour cette nouvelle année.

Pas d’affolement, reprendre son vélo exige de la patience.

Même si je n’ai jamais arrêté le vélo au cours de l’hiver, j’ai quand même levé le pied comme on dit.

D’abord l’hiver on roule moins et moins longtemps et en plus je me bagarre avec cette arthrose diffuse qui outre que c’est douloureux joue sur le moral.

Ensuite grimper un col en cherchant ses forces, c’est normal quand on cumule des handicaps de poids et de rythme cardiovasculaire.

Pour le rythme cardio vasculaire, je le maîtrise ordinairement en ne dépassant pas 160 pulsations (validé par mon cardiologue pour un cœur entraîné).

Pour le poids, c’est clair, je suis en surpoids. Pourquoi? parce que je mange trop et pas toujours des mets recommandés. C’est tout simple. Et le poids est l’ennemi du cyclo qui fait de la côte…même si c’est enviable dans la descente ensuite du fait de la masse cinétique accumulée.

Manger trop et donc grossir, c’est le mal de nos sociétés qui fait des ravages. Pourquoi mange t-on trop et mal? question complexe liée à toutes sortes de facteurs, l’éducation, la sédentarité, la malbouffe, le stress,…

En mai 2018, j’avais atteint 75 kg en suivant un régime. Deux ans après, rebelote, tout est à refaire

Donc je suis en surpoids. De combien? 10 kilos! Et ça m’agace bien que je suis complètement conscient et responsable de cet état. C’est l’indice de masse corporelle qui permet de le savoir (IMC) Avec un IMC de 28.9 je suis largement au-dessus de la norme. Pour être dans la norme, il faudrait un IMC de 25 et moins, soit 72 kg, chiffre que je n’atteindrai certainement jamais. Je me contenterai donc de viser 75 kg.

Pour y parvenir, toutes sortes de méthodes existent. Plus ou moins contraignantes…et chères si vous cédez à « Comme j’aime » qui nous gonfle avec Benjamin Castaldi à la télé. Dans le passé, il y avait la méthode Montignac, idéale pour les scènes de ménage…

Du coté de mon toubib, il me dit réduiser la taille de l’assiette. Pourquoi pas!

Finalement, je fais le régime avec Yazio, je pèse et je note tout ce que je mange en respectant un ratio glucide/ protide/ lipide. J’ai choisi 50%/20%/30%

Attention au phénomène de yoyo avec le poids: dès que vous arrêtez le régime, le risque est grand de retomber dans vos travers diététiques. J’en sais quelque chose notamment pendant la période des fêtes.

Commencé le 2 janvier 2020, mon régime Yazio m’a fait perdre 3.2 kg soit 250 gr/jour

N’oublions pas que le surpoids est d’abord lipidique, la graisse stockée dans votre corps comme la marmotte et aussi tout le sucre en excès transformé en graisse.

Faire du sport consomme de l’énergie et faire un régime consiste à moins en avaler. L’équilibre est donc subtil. Pendant le sport il existe une zone, propre à chacun, où le pourcentage de graisses brûlées est optimum notamment en fractionnant les efforts.

Les théoriciens de la chose ne manqueront pas d’ajouter toutes les recettes plus ou moins fiables qui s’adressent d’abord à des compétiteurs jeunes. Or je ne suis ni l’un, ni l’autre.

Le poids du corps

J’ai repris mon vélo. Même presser du pouce sur la gâchette du dérailleur me fait mal

C’est au lendemain des fêtes que mon article de 2018 sur Yazio, l’appli pour perdre du poids, fait un bond de notoriété (40 à 50 vues par jour). Tous les excès de table entraînent des recherches sur le net de la part de ceux estimant urgent de faire quelque-chose. (voir l’article de 2018)

Comment perdre mon surpoids?

Moins 500 gr chaque jour, c’est possible. Yazio. L’assiette au milieu, la balance à droite, l’Iphone à gauche.L’appli Yazio a pris de l’embonpoint, j’ai du mal à m’y retrouver surtout dans la version coaching à 22 euros l’an.

Le mieux n’est-il pas de ne pas en prendre, du poids? Facile à dire! Moi, je traîne un surpoids endémique, pas seulement après les fêtes. Alors quand ça devient lourd, je ressors ma balance et je pèse les aliments. Une gymnastique irritante à table, j’en conviens.But de l’exercice tenir en-dessous de 2000 kcal/jour. Finir la journée à 1500 kcal, c’est mieux. Et en plus respecter un rapport glucide/protide/lipide équilibré.

En 2018, mon régime avait marché. Puis j’ai tout oublié, tout est à refaire

Les premiers kilos sont faciles à perdre. 500 grammes par jour, c’est faisable. Mais après c’est plus difficile. L’essentiel étant de ne pas retomber dans ses travers, les grignotages, les rasades d’alcool et aussi le fameux « trop gras, trop sucré, trop salé » dont on nous rebât les oreilles à la télé.

Celle-là me plait
Celle-ci aussi
Un parcours plan-plan pour marquer le coup
C’est tout pour aujourd’hui

https://www.openrunner.com/r/10849128

Fait-on le poids?

91 kcal/24g de glucides/0.5g de protéines/0.3g de lipides

Heureux les maigres! C’est reparti. Me voila les yeux rivés sur la balance. De deux choses l’une: 1/vous êtes vigilant toute l’année 2/vous vous goinfrez et à la fin vous le payez cash sur la balance.

Pour moi, c’est la solution 2.

Sur un vélo, comme à pied, la loi de la gravité ne pardonne pas. Plus on est lourd, plus on souffre. Les articulations, le système cardio-vasculaire et aussi l’image de soi. On aimerait parfois être plume. Sauf dans les descentes! Je ne rentre pas dans un discours moraliste, on peut être naturellement en surcharge pondérale…sans le faire exprès et s’y trouver à l’aise.

Bon alors j’ai repris mon programme Yazio comme en mai 2018. Je n’ai aucune attache avec cette entreprise Yazio et j’ai presque honte de ne pas acheter sa version Premium à 22.49 €/an.

Sans programme Yazio, ça marche aussi: il suffit de manger moins tout simplement. Juste assez pour tenir les jours de dépenses physiques. Yazio est là pour tenir la comptabilité…et des conseils nutritionnels avec sa version payante.

Pour moi c’est 2000 kcal à dépenser chaque jour et à répartir.

Au début, j’exulte, puis après ça rame…normal, il y a des jours où je joue « relâche »

Bon, je suis à mi-chemin, ça valait le coup de faire le point pour prendre date.

Perdre du poids avec Yazio

IMG_2668Je ne sais pas ce que veut dire Yazio.

J’en avais parlé sur ce blog le 17 février en estimant que mon surpoids léger était un handicap à vélo. Surtout dans les côtes!

J’avais testé dans le passé la méthode Montignac très compliquée à base d’aliments à index glycémique bas inférieur à 50.

Sans grands résultats.

Yazio, c’est un programme pour se mettre d’accord avec son poids qui se définit lui-même comme un compteur de calories.

Pas un régime au sens strict du terme puisqu’on mange ce que l’on veut en tenant tout de même compte de ratios glucides/ protides/ lipides .

J’ai essayé la version gratuite à partir du 13 février dernier.

Trois mois plus tard, le constat est là : ça a marché.

Je n’ai donc aucune mauvaise graisse grâce à vous le proposer.

img_6693
Diagramme de poids des 30 derniers jours. Je dois avouer que mes 1000 km de vélos à la mi-mai ont contribué au résultat. Le creux du 13 mai est vertigineux. Le rattrapage ne s’est pas fait attendre!

Mon bilan est le suivant

13 février: 83,500 kg

27 mai: 74,800 kg

différence: 8,700 kg

Je considère donc que mon but est atteint…même si deux ou trois kilos en moins d’ici l’été ne me déplairait pas…

Pour tout dire, je suis bluffé par le résultat car j’ai un naturel compulsif.

Le ventre moins rebondi, la petite bouée de sauvetage qui fond, le tout contribue au bien-être physique et mental…surtout lorsqu’on enfile le maillot cycliste.

La page Facebook de Yazio peut vous aider à trouver des conseils, à faire état de vos progrès et à comprendre le mécanisme qui fait qu’on perd des kilos superflus…ainsi qu’à côtoyer des jeunes gens en situation d’obésité problèmatique.

Contraintes de la méthode:

  • j’ai installé une balance de précision et une calculette à coté de mon assiette pendant plusieurs semaines et j’ai tout pesé, tout noté et tout converti en calories.
  • j’ai noté toutes mes calories dépensées à vélo qui viennent en déduction de mes besoins métaboliques de base

L’exercice physique est un plus sans nul doute.

Ne pas se lancer dans des exercices violents sans préparation.

Articles connexes

https://velomaxou.com/2018/02/17/velo-et-poids-resoudre-lequation/

https://velomaxou.com/2018/03/28/embonpoint-mauvais-point/

Après un tel plaidoyer dithyrambique, j’espère que Yazio va m’encenser. 

Vélo et poids, résoudre l’équation

Mon vélo est léger. Moi pas! Grimper un col avec un surpoids de 10kg équivaut à grimper avec un agglo en béton sur le porte-bagage. Les maigres, faites le test!

Heureux les maigres!

C’est ce que se disent tous les grassouillets, ceux qui vont plus vite que vous dans les descentes.

On peut toujours essayer de gagner quelques grammes superflus sur nos vélos en y mettant des matériaux allégés, la margarine du cycliste restera prédominante. Surtout dans les côtes. Poursuivre la lecture de « Vélo et poids, résoudre l’équation »