La route est à nous


Est-ce que le dégel s’installe durablement?

Avec 7°C et quelques rayons de soleil, il ne fallait pas hésiter.

Je saute sur la bécane et je file dans le vignoble.

Un petit schnaps au passage…

…et je file le train à ces quatre compétiteurs…

Même avec le schnaps, je ne les reverrai pas!

Bon, alors je prends mon mal en patience.

C’est simple: avec 7% de pente, je grimpe à 9 à l’heure avec un cardio qui flirte à 170 et je m’interdis d’aller au-delà; c’est dire si j’ai le temps d’admirer le paysage…Il est vrai que je pèse 80 kilos à la sortie de l’hiver…Faut le tirer le pépère!

Mais j’arrive en haut frais comme un gardon (ou comme un glaçon?).

Badenweiler semble endormie…

Mais non, au centre ville, il y a des promeneurs…

Lipburg est déjà dans la pénombre. Retour à la maison

71 km et 645m

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s